Joffrois de Vile-Hardoin

mareschaus de Champaigne

La croisade de Constantinople


Précédent Table des matières Suivant
XVI 
   Adonc furent departies les nefs et li uissier par les barons. Ha! Dieu, tant bon destrier i ot mis! Et quant les nefs furent chargiées d'armes et de viandes et de chevaliers et de serjanz, et li escu furent portendu environ des borz et des chastiaux des nefs, et les banières dont il avoit tant de belles. Et sachiez que il portèrent es nefs de pierrières et de mangoniaus plus de trois cenz, et toz les engins qui ont mestier à ville prendre, à grant plenté. Ne onques plus bels estoires ne parti de nul port; et ce fu as octaves de la feste saint Remi en l'an de l'incarnation Jesu-Crist mil deus cenz anz et deus. Einsi partirent del port de Venise com vos avez oï.
   La veille de la saint Martin vindrent devant Jadres en Esclavonie, et virent la cité fermée de hauz murs et de hautes torz; et por noiant demanderiez plus bele, ne plus fort, ne plus riche. Et quant li pèlerin la virent, il se merveillèrent mult, et distrent li un as autres: «Coment porroit estre prise tele ville par force, se Dieu meismes nel fait?» Les premières nefs qui vindrent devant la ville aancrèrent et atendirent les autres. Et au matin fist mult bel jor et mult cler, et vinrent les galies totes et li uissier et les autres nefs qui estoient arrière; et pristrent le port par force, et rompirent la chaaine qui mult ere forz et bien atornée; et descendirent à terre, si que li porz fu entr'eus et la ville. Lor veissiez maint chevalier et maint serjant issir des nefs, et maint bon destrier traire des uissiers, et maint riche tref et maint paveillon. Einsi se logea l'ost, et fu Jadres assiégée le jor de la saint Martin.
   A cele foiz ne furent mie venu tuit li baron; car encore n'ere mie venuz li marquis de Monferrat qui ere remés arrière por afaire que il avoit. Estienes del Perche fu remés malades en Venise, et Mahieus de Monmorenci; et quant il furent gari, si s'en vint Mahieus de Monmorenci après l'ost à Jadres. Mais Estienes del Perche ne le fist mie si bien; quar il guerpi l'ost, et s'en ala en Pouille sejourner. Avec lui s'en ala Rotres de Monfort, et Ive de la Jaille, et maint autre qui mult en furent blasmé, et passèrent au passage de marz en Syrie.

Précédent Table des matières Suivant