Jehans de Joinville

Livre des saintes paroles et des bons faiz nostre roy saint Looys


Précédent Table des matières Suivant
XLI 
   Li roys ot conseil que il feroit faire une chauciée par mi la rivière pour passer vers les Sarrazins. Pour garder ceus qui ouvreroient à la chauciée, fist faire li roys deus beffrois que l'on appelle chas-chastiaus: car il avoit deus chastiaus devant les chas et deus maisons darrières les chastiaus, pour couvrir ceus qui gueteroient, pour les cous des engins aus Sarrazins, liquel avoient seize engins touz drois.
   Quant nous venimes là, li roys fist faire dix-huit engins, dont Jocelins de Cornaut estoit maistres engingnierres. Nostre engin getoient au leur, et li leur aus nostres; mais onques n'oy dire que li nostre feissent beaucoup. Li frère le roy guetoient de jour, et nous, li autre chevalier, guetions de nuit les chaz. Nous venimes la semainne devant Nouël.
   Maintenant que li chat furent fait, l'on emprist à faire la chauciée, pour ce que li roys ne vouloit que li Sarrazin blessassent ceus qui portoient la terre, liquel traioient à nous de visée parmi le flum. A celle chauciée faire furent aveuglé li roys et tuit li baron de l'ost; car pour ce que il avoient bouchié l'un des bras dou flum, aussi comme je vous ai dit devant (lequel il firent legièrement, pour ce que il pristrent à bouchier là où il partoit dou grant flum), et par cesti fait cuidierent-il bouchier le flum de Rexi, qui estoit jà partis dou grant fleuve bien demie lieue aval. Et pour destourber la chauciée que li roys fesoit, li Sarrazin fesoient faire caves en terre par devers leur ost; et si tost comme li fluns venoit aus caves, li fluns se flattissoit es caves dedens et refaisoit une grant fosse. Dont il avenoit ainsi que tout ce que nous avions fait en trois semainnes, il nous deffesoient tout en un jour, pour ce que tout ce que nous bouchiens dou flum devers nous, il relargissoient devers eus pour les caves que il fesoient.
   Pour le soudanc qui estoit mors, et de la maladie que il prist devant Hamant la cité, il avoient fait chievetain d'un Sarrazin qui avoit non Scecedin le fil au seic. L'on disoit que li empereres Ferris l'avoit fait chevalier. Cil manda à une partie de sa gent que il venissent assaillir nostre ost par devers Damiete, et si firent; car il alèrent passer à une ville qui est sur le flum de Rexi, qui a nom Sormesac. Le jour de Noël, je et mi chevalier mangions avec monsigneur Pierron d'Avalon; tandis que nous mangions, il vindrent, ferant des esperons, jusques à nostre ost et occistrent pluseurs povres gens qui estoient alés aus champ à pié. Nous nous alames armer. Nous ne seumes onques si tost revenir que nous ne trouvissions mon signour Pierron, nostre oste, qui estoit au dehors de l'ost, qui en fu alez après les Sarrazins. Nous ferimes des esperons après, et le rescousismes aus Sarrazins, qui l'avoient tirié à terre; et li et son frere, le signeur dou Val, arrières en ramenames en l'ost. Li Templier, qui estoient venu au cri, firent l'arrière-garde bien et hardiement. Li Turc nous vindrent hardoiant jusques en nostre ost: pour ce commanda li roys que l'on clousist nostre ost de fossés par devers Damiete, depuis le flum de Damiete jusques au flum de Rexi.

Précédent Table des matières Suivant