Robers de Clari

Istoire de ceus qui conquisent Constantinople


Précédent Table des matières Suivant
VI 
   Adonc si atirerent leur messages. Tant que messire Quenes de Béthune y ala, et li mareschals de Champaigne; puis quant ils eurent atiré leur messages, si se départirent li baron; et li marquis s'en ala en son pays et li autre aussi chascuns. Si commanda on aus messages que il louassent vaissiaux à passer quatre mile chevaliers et leur harnas, et cent mile hommes à pié. Li message atornerent leur oirre, et s'en alerent tout droit, tant qu'il vinrent à Genes, et parlerent à Genois et disent ce qu'il queroient. Et li Genois disent qu'il ne leur en pourroient néant aidier. Il s'en alerent après à Pise et parlerent à ceus de Pise; et il leur respondirent qu'il n'auraient mie tant de vaissiaus, et qu'il ne pourroient néant faire. Après si s'en alerent en Venice, si parlerent au Duc de Venice et disent ce qu'il estoient quis, que il queroient passage à louer à quatre mile chevaliers et leur harnas, et à cent mile hommes à pié. Quant li Dux oï ce, si dist qu'il s'en conseilleroit, que de si grant afaire se devoit on bien conseillier.
   Adonc si manda li Dux tous les haus conseils de la vile, et parla à eus, et leur monstra ce qu'on li avoit requis. Et quant il se furent bien conseillié, si respondi li Dux aus messages et leur dist: «Seigneur, nous ferons volontiers marchié à vous, si vous trouverons assez navie, pour cent mile marcs, se vous volez, par tel covenant que j'irai avec, et la moitié qui armes pourront porter de toute Venice, et par si que nous aions la moitié de toutes conquestes que on y conquerra. Et si vous mettrons cinquante galies à no coust, et de ce jour que nous nommerons en un an, nous vous metrons en quel terre que vous vourrez, veuillez en Babilone, veuillez en Alexandrie.»
   Quant li message oïrent ce, si respondirent que ce seroit trop en cent mile marcs; et tant parlerent ensamble qu'il fisent marchié par quatre vint mile marcs et sept, si que li Dux et li Venicien et li message jurerent à tenir ce marchié. Après dist li Dux qu'il vouloit avoir vint cinq mile marcs d'arrhes à commencier la navie. Et li message respondirent qu'il envoiast messages avec eus en France, et il leur froient volentiers paier les vint cinq mile marcs. Après, li message prisent congié, si s'en revinrent; et li Dux envoia avec eus un haut homme de Venice pour recevoir les arrhes.

Précédent Table des matières Suivant