Bon, allei, je me lance dans le script de ma page HTML. Et je travaille sans filet, s'il te plé bien!

nom d'un schtroumpfe, tefô que je te mette un con d'heure ici. Attends...

oueille, ssa a l'air bien komme chat. Je le place aujourd'hui parce que cela fait un an que je travaille chez Grôpin. En pluche, Je viens de kon prendre aqua sert le bouton "rie l'eaude". Je trouvè ssa bien d'avoir plus ke tout le monde à mon quonte-heure de mon serveur ouaibe. Maintenant, ma souri è pètée, donc y faut que j'arète.

Alors, nous disions donque:

Prénom: Nicolas
Nom: de Biolley
Sexe: oui
Qualité: Etudiant
Défaut: Etudiant



Je suis stagiaire dans une super boulangerie industrielle: "Gropîn", ou je m'occupe de leur "département informatique". Ce sont des gars super sympas et compréhensifs. Sympas parce qu'ils m'ont expliqué l'HTML editor (Double-clic sur l'icône et démerde-toi") pour faire cette merveilleuse page web et qu'ils m'offrent mes déjeûners. Compréhensifs car depuis qu'ils savent que je mange 2 fois + quand je suis malade, ils arrêtent de me taper dessus.
J'apprends énormément grâce à eux, pas seulement à utiliser HTML Editor ou des trucs comme ça, mais aussi à développer ma personnalité. Par exemple, au début Greg m'appelait "Nabot" ou "Mandaï". Je trouvais cela très déplaisant, d'autant plus que nous n'avons pas élevé les huîtres ensembles kwanonmaiscévrékwa. Aussi n'ai-je pas hésité à faire respecter mes droits sous la menace de: "...sinon je me plaindrai à mon syndicat!".
Depuis ils m'appellent "Super Mandaï" ou "Super Nabot". J'en suis tout émû rien que de l'écrire, snif!

Lui c'est un de mes patrons. Un gars toujours très chic. En plus maintenant il est même allé chez le coiffeur (boulazéro).

Mon boulot? Coller des timbres sur des enveloppes, remettre du papier dans l'imprimante, vider les poubelles et plein d'autres trucs passionnants. Depuis peu l'on me confie également des missions de confiance, style "Il faudrait que Quelqu'un aille chercher des Nougatti et du Coca" (Quelqu'un, c'est mon 3ème surnom) ou "On n'irait pas chercher les sandwichs?" (Devinez qui c'est, On?). Pardon? Qui a dit: "cé pas une mission de konfiance, sa!". Si, mônsieur, si! Parce que avant de partir, Greg, Jean-Guillaume ou José me filent du blé, du flouze, de l'oseille... enfin de l'argent, kwa.


ANDY

Lui c'est Andy, le dragon avec qui je joue au snooker. En fait, j'aime le snooker. Ou plutôt, j'adore le snooker. Non c'est pas le machin avec un gardien de but et où Ben Johnson n'arrète pas de fumer des trucs interdits, non non non. C'est... enfin bref, si vous savez ce que c'est et que vous aussi, vous êtes comme çi, email mi!
Mes adresses préférées de snooker sur Internet? Essayez le WWW Snooker avec des news, des FAQS, des biographies...
Un autre chouette site: The World Snooker Archive qui regroupe plein de news sur les pros,...
Et enfin le seul site belge pour l'instant: Patrick's Snooker.
Ah oui, le newsgroup Billiard est sympa aussi.


Je suis aussi étudiant à Gembloux, en graduat d'horticulture. Je suis en 2ème et comme je double cette année, j'ai plus de temps libre pour faire... ce que j'explique dans les chapitres précédents.
Il n'y a pas grand chose à dire sur Gembloux. En fait il faut le voir pour le croire et le vivre pour le comprendre... Waow! Oignon futé a parlé, hugh.


Ceci est une ancre. Cela n'a rien à voir mais je m'en fous.


Seke j'aime:


Valérie.
Les carottes.
Le Snooker (je sé que jlé djà dit, é alors?).
Les odeurs de printemps de l'ananas de Grégoire.
Frédéric Jannin ("Bowling-balls", "Germain et nous", "Les Snuls,...).
Valérie (Kwa, kwa, t'as un problème? Si j'ai envie de le répéter, hein nonmédaborh).
Jacques Brel.
Les éclairs au moka (mais avec de la crème à la vanille dedans), surtout ceux de chez Wittamer. Kest'a di? ménon pas "Oui, ta mèrh", WITTAMER. Qu'il est con sui-là.
Andy (c'est un dragon que j'ai apprivoisé et qui m'apprends à garder mon calme quand je joue au snooker contre un petzouille).
"Gamin? Reviens gamin, c'était pour rire!".
Les accents (belge, suisse, canadien, marseillais...), sauf l'accent parisien.
Coluche, Pierre Desproges,...
Et puis encore plein, plein de trucs mais je vais pas tout énumérer, hein, parce que déjà qu'il y a les éclairs qui sont pas loin des carottes et de Jacques Brel, ça commence à faire désordre, kwa.


Seuki maîîment:


Pour s'inscrire, prière de verser 10,000 au compte 435-9206931-62 avec la mention "copain".
Si vous désirez souscrire en tant qu'ami, le prix étant assez indécent, il n'est disponible que sur demande.
Ma Mââman à moi (je l'ai inscrite d'office, vu qu'elle n'a pas d'accès à internet).


Seke j'aime pas:


Le Stilton (un fromage anglais qui blaire)
Les odeurs nauséabondes (genre Stilton) des panards de Jean-Guillaume quand il retire ses pompes.
Les odeurs nauséabondes (genre quai à Ostende un dimanche soir) de Greg quand il boit trop de Coca.
La cervelle.
La grognasse du 4ème.
La cervelle de la grognasse du 4ème.
Jos quand il est en colère (je l'ai jamais vu, mais quelque chose me dit que c'est comme le vietnam ou un truc du style: si t'en reviens, t'es dans un état physique et mental qui te fais regretter de ne pas y être resté).
L'option qui permet de faire flasher les conneries qu'on écrit. Ca m'énerve!
L'accent parisien (pour ceux qui ont pas lu "Seke j'aime").
Monsieur Dukont qui est un nain de jardin karanoïaque qui me donne cours d'Hydrokonie et qui me gonfle sérieusement. Heureusement je ne le vois kas très souvent.
Le désordre (même si j'en ai). Et en fait c'est pour cela que je m'arrète ici, parce que déjà qu'il y a Dukont, le Stilton... et si ça continue cette page va vite devenir pourrave.
Bon alors que celui qui viens de dire: "Mais elle l'est déjà!" se barre de MA page web tout de suite. Et pis d'abord puiske cé komme sa moi jarrèth...Ah non...je vais d'abord citer...


Seuki mêment PAS (et ke jême panonpluh d'ailleurs):


Tous les petzouilles qui ne se sont pas inscrits plus haut.
Monsieur Dukont, surtout depuis qu'il a pris un accès à Internet.
La grognasse du 4ème (malgré qu'elle n'ait pas d'accès Internet).
Le minable qui a dit que ma page était pourrave.

Et vwala. Cé phini lezamhi!