Les Premiers Seigneurs d’Autel
         
* * * * * * * * * * *

     


  

 

Notes tirées de la seconde  « Edition de l’Histoire d’Autelbas et Barnich » par Alfred Jungen, instituteur.
Aimablement prêté par Hubert Barnich de Marche.
Complétées par recherches personnelles et autres contacts.
(sosa de la Princesse Mathilde)

Blason
« de gueules à la croix d’or cantonnée dans chaque canton de cinq billettes de même posées en sautoir »

Devise : « plutôt mourir que changer »

Un autre blason est identique, celui de la famille Choiseul de noblesse reconnue bien antérieure à l’apparition des seigneurs d’Autel. Il est pratiquement certain dès lors, que, soit le premier d’Autel possesseur de ce blason est un cadet ou un bâtard né Choiseul à moins d’une alliance entre les deux familles.
Il est pratiquement impossible que les Choiseul aient permis que leur blason soit ainsi copié !

Il faut remarquer que le blason de Jean d’Autel alias d’Ell est composé de 18 billettes avec au centre un lion ou un loup courant, confondus par les différents auteurs, le lion étant Choiseul, le loup étant d’Elvange ……

Cette famille d’Autel, bien nantie en bâtards, semble avoir la prérogative de donner à ceux-ci les prénoms des rois mages :  Melchior, Gaspard, Balthazar

Enfin, leur vie politique les amène à parcourir tout le duché de Luxembourg avec des autorités de tous genres ce qui les enrichit assurément et leur permet également d’agrandir leurs possessions. On les retrouve très vite du côté de Laroche, Durbuy, Marche où ils marient leurs filles avec des petits seigneurs du cru qu’ils sont d’ailleurs en droit de nommer voués, mayeurs, échevins …. 

Généalogie.

N. d’Autel 
x Ne N.
dont, parmi d’autres garçons :

1 Thierry ou Tilman d’Autel 1250-1329, en 1270 vend 1/3 de ses bois à l’abbaye de Clairfontaine
Henri d'Autel + avant 1333
    x Ne N
      dont : 

       - Thierry d'Autel, alias Tilman seigneur de Tiercelet. Huet d’Autel lui rachète pratiquement
          tous les biens dont le 1/2 de la seigneurie de Tiercelet le 9/6/1329
          x Ne Scheibe

3 N. d’Autel
    x Ne N.
      dont :

     - Marguerite d’Autel née en 1285
     - Hugon d’Autel qui suit

Hugon d'Autel  (Hugues) dit aussi Huon d’Ateil, chevalier décède avant le 11/11/1317    
Il recevait en 1317 le 5/16ème des dîmes d’Elvange, de Schweiche, de Hobscheid, de Hovelange.
En 1301-1306 il possédait des biens à Tonne les Prés du chef d’un fief de garde au château de Marville
appartenant à sa femme.
x Ne N.
   dont :

I Waléran d'Autel  écuyer, né en 1300 + avant le 24/5/1338 l'aîné, achète le 11/1/1333 à Thierry
   alias Tilman, fils de Henri d’Autel et à Scheibe son épouse certains biens. Possède un franc
   alleu. En 1326 il se reconnaît homme lige de Ferry duc de Lorraine. En 1328 il achète 20 jours   
   de terre arabe à Aubange vassal de l’archevêque de Trêves le 5/11/1329, il achète en janvier 1331
    la seigneurie de Rupt sur Othain aux Billy.
    Le 11/1/1333 il achète 120 jours de terres arabes et 20 charrées de foin à Autel. Le 25/11/1337 il  
    siège à l’état noble du Luxembourg
    Chevalier en 1357, il se bat contre les armées du duc de Flandre Louis de Male
    x Menisette ou Mansenicks d’Ell 
       sœur d’Henri d’Ell chevalier
       dont :
       - Jean d’Autel surnommé Jean d’Ell.

II Huart (Huet) d’Autel qui suit

III Lemkin d’Autel + avant 1330

IV Jeanne d’Autel
     x Oudinet de Jametz en 1350  (famille issue des Apremont de Lorraine)

V Jean Thumerel d’Autel dit Henneken né avant 1345 est d’abord destiné aux ordres, curé à
    Etalle puis à Grand Fay.
    Le décès de ses frères Waléran et Huart le ramène à la vie civile.
    x Elisabeth ou Isabelle d’Elvange. Ils paient la « pension » pour leurs deux enfants placés au
        monastère de Marienthal dirigé après 1336 par la prieure Ida de Mersch, tante de Marguerite   
       de Mersch x de Huart d’Autel
       fille de Jean d’Elvange écuyer surnommé Raison
       et de Ida
       dont :

     - Marguerite d’Autel religieuse à Marienthal
     - Nicolas d’Autel oblat prieuré de Marienthal jusqu’à ses onze ans

     - Jean d’Autel dit Jean d’Ell 1329-1371, prisonnier à Malines, il donne quittance à
        Bruxelles le 2/7/1357, présent du siège des nobles de Luxembourg en 1344 (?) Prévôt d’Arlon
        le 22/10/1352, prévôt de Luxembourg le 6/3/1363
        x Nicole de Sterpenich
           soeur de Jean de Sterpenich
        xx Altzind  veuve de Pillig avant le 22/6/1368
             dont :
            - Elisabeth d’Ell
               x Jean de Hondelange surnommé Jean d’Ell dès 1383, hérite d’Ell

VI Guillaume d’Autel  fils présumé
        x Ne N.
           dont : 
            - Guillemin d’Autel

Huet (Huart I er) d'Autel 1310-1379,  écuyer   

Le 24/5/1338 Jean l’Aveugle roi de Bohême et comte de Luxembourg désigne son valet - damoiseau - Huart d’Autel comme maréchal et lui affranchit, ainsi qu’à tous ses descendants, tout ce qu’il a acheté à Thierry d’Autel, fils d’Henri d’Autel en la ville et terroir d’Autel. Il s’agit d’un bien bourgeois désormais considéré comme fief.
Maréchal et sénéchal du Luxembourg, conseiller du roi Wenceslas

Il possède un franc alleu à Aubange fraîchement acquit et relève le fief de Longwy pour la première fois en 1329, il possède des bien à Virton, Yvoix, Wellin.
Sénéchal le 4/9/1356, à ce titre il exerce le pouvoir sur tout le pays jusque sur les comtés de Laroche, le marquisat d’Arlon, le duché de Luxembourg et la seigneurie de Durbuy. Il sera sénéchal jusqu’en 1361. En 1362 il achète un pré à Hachy, le château et des terre à Boulogne près de Habay la Neuve sont achetés en 1360

x Marguerite de Mersche, issue de la famille de Mirabelle  sosa Mathilde 605037
    née vers 1330, décédée le 16 février 1381 à de 51 ans
    fille de Jean de Rodemack seigneur de Mirabel et de Mersche sosa Mathilde 1210074
    et de Hebele de Mersche sosa Mathilde 1210075
    cousine des seigneurs Larochette, de Boulay, Sterpenich
    ils seront mariés près de 40 ans
    dont :

1 Waléran d'Autel né en 1357-1386 c'est un guerrier et suite à une bataille, il devient invalide,  
   entretenu par ses frères, ne semble pas avoir été marié

2 Alice ( Aleyde ) d'Autel
   x Renal de Mercy avant 1373, écuyer, fils de Roger dont la seigneurie se trouve près de Longwy.
      le 5/10/1373 Alice cède tous ses droits à son frère Huart II d’Autel
      dont : - Jean de Mercy cité le 29/11/1422 en tant que seigneur de Clémarais, obscur et sans
                   hoirs
                 - Agnès de Mercy x Henri d’Etalle
                 - Huart de Mercy dit le Vieux 1388-1416, chevalier et seigneur de Mercy en 1404,
                    qui aura :
                     -  Collard Mercy dit le Jeune, esprit guerrier, met son épée au service du comte de
                         Luxembourg, + sans enfants.
                         x Caroline de Hondelange

3 Jean d'Autel né avant 1345 mais il + en 1373 sans être marié ni enfants...

4 Huart II d'Autel né vers 1348, ce sera lui l'héritier, + avant 1446......qui suit   

5 Guillaume d’Autel attesté en 1381
    x Ne N.
       dont :
        - Guillaume d’Autel né en 1429

6 Hélène d’Autel ( Hébel ) entre au prieuré de Marienthal
   une de ses tantes, Marguerite d’Autel y est déjà citée dans un document en 1285

7 Gilles d'Autel chevalier, né en 1356 + entre le 2/3/1408 et 7/2/1416
    seigneur de Lahr-Körich et Birtringen.. 
    x Marie de Koerich unique héritière 
       fille de Wirich II de Koerich
       et de Ermengarde de Hollenfeltz,
       elle même fille de Gobel. Gilles sera donc seigneur de Bermange et Koerich le 8/11/1380,
       auteur de la branche des d'Autel de Koerich et Bertrange..... qui s’éteindra au XVIème mais
       survit dans les branches de Tiercelet.
       comme enfants ils ont :

   a Jean d'Autel 
      x Agnès de Brandenbourg + entre 1429 et 1433.
         dont 3 enfants :

         - Alheit d'Autel
            x Henri de Larochette, l'aîné

         - Gilles d'Autel
            x Lise de Malberg

         - Guillaume d'Autel

   b Marguerite d'Autel
      x Bernard Ier de Bourscheid dont elle aura au moins douze enfants.  
         né en 1375, décédé le 3 septembre 1454 à l'âge de 79 ans, seigneur de Bourscheidt
         ambassadeur de Cologne en 1440.
         Il réclamera l'héritage de ses trois beaux frères au dépens des enfants de ces derniers....

   c Jeanne d'Autel 
      x Godevart de Gruie

   d Gilles d'Autel + très jeune

   e Thierry d'Autel
       x Isabelle d'd'Argie
         dont :
       - Marguerite d'Autel
          x Jean de Woffestein
       - Gilles d'Autel  auteur  de la branche dite de Tiercelet qui suit 

   f Barthélémy d'Autel  - ce seigneur d’Autel et son complice Jean de Beauraing sont à la tête
     des « écorcheurs » qui mènent la vie dure au duc de Bourgogne - ses châteaux d’Orchimont
     et Neuville /Meuse leur servent de repaires -
      x Ne N. fille de Waleran de Septfontaine + avant le 27/1/1416
    xx Catherine de Mérode en 1425. Veuve, elle vendra les deux biens à Evrard de la Marck,
         seigneur d’Aremberg  et de Neuchâteau le 2/1/1437.
         dont :
         - Jeanne d’Autel
            x Godart de Wiltz, seigneur de Hartelstein en 1448. Le 22/2/1458 ils vendent leur quote-
               part de la seigneurie d’Aix sur Cloie

 

Huart II d’Autel      (Huet)

Chevalier en 16/8/1374 né vers 1350, décédé en 1412 à l'âge de 62 ans, chevalier seigneur d'Autel  (Elter)
Prévôt d’Arlon en 1377
Seigneur de Sterpenich le 28/8/1377
Seigneur de haute et basse justice pour les seigneuries d’Autel et Sterpenich le 8/8/1380
Sénéchal du duché de Luxembourg le 8/4/1380
Intervient comme mandataire entre le pape d’Avignon, Clément, et le pape de Rome, Urbain
Choisit le nouvel avoué d’Alsace
Pied à terre à Bruxelles le 1/4/1383
En 1384 se trouve à Durbuy où il lève des troupes
Le 1/11/1384 est nommé gardien à vie de la cité et château de Mangiennes - mines d’argent -
Huart frappe monnaie dans son château de Laroche
En 1388 Huart gouverne le duché de Luxembourg en attendant Josse de Moravie désigné par Wenceslas, roi de Bohême rentré provisoirement au pays, pour prendre la gouverne du pays par engagère. Mais Josse de Moravie ne viendra jamais durant tout le temps que durera l’engagère, soit 14 ans.
Huart II d’Autel va donc procéder aux nominations, établir les prévôts de Chiny, Etalle, Thionville, Marville et St Mard. L’importance de Huart devient si grande qu’en 1390, on le nomme parfois en tant que Huart de Luxembourg…..
Le 6/5/1390 il reçoit les 2/3 de la grosse tour de la forteresse de Conflans en Jarnisy pour la posséder sa vie durant.
Le 29/5/1400 il reçoit Laroche en engagère, engagère qui durera encore avec ses héritiers.
Souvent absent, il se fera remplacer par son  parent Roland de Rodemack
Le 30/9/1402 il est renseigné comme chevalier, chambellan, conseiller et sénéchal de Luxembourg
Le 23/6/1411 il reçoit de Wenceslas, viagèrement, la gruerie de Chiny et ses dépendances
Le 7/7/1411 il reçoit pleins pouvoirs de Wenceslas qui le charge de gouverner en son nom, d’administrer ses finances, procéder à toutes les nominations des officiers.
C’est le 3/9/1390 que la duchesse de Brabant renonce aux comtés de Chiny, Laroche et pays de Durbuy.

On pourrait énumérer toutes les possessions de Huart qui sont innombrables, sa richesse n’a pas d’égale, néanmoins  tout cela sera perdu en un peu plus d’un siècle, en cause les guerres entre seigneurs, guerres étrangères, avec les évêchés et entre parentés pour des questions de partages.

x Irmgard de Hollenfeltz avant le 10/8/1381     
   née vers 1350, décédée avant 1426 à l'âge de 76 ans
   fille de Gobel, seigneur de Hollenfeltz 
   et Cunégonde, fille de Thilman de Rodemack 
   mariage d’amour pour Huart, car sa femme n’héritera d’aucun bien des Hollenfeltz…..
   dont :

1. Jean d’Autel qui suit    
    aîné, né en 1382 sera fiancé à Ne d’Apremont, fille de Geoffroy et Jeanne de Saulx.
    les fiancés ont alors 5 et 3 ans. Ils se marieront dès qu’ils atteindront 14 et 12 ans.

2.Ermesinde d’Autel
   x Jean de Winnebourg et Beilstein en 1402 dotée le 9/2/1402 de 1500 florins d’or.

3. Lyse d’Autel 
    x Erhard de Gymnich fin 1403, engagère à verser en dot le 7/11/1403 de 1600 florins du Rhin.
       La dot tardant à être versée, Gymnich sera félon à son beau père. Le 23/5/1408 il reconnaît
       avoir reçu 80 florins d’or à titre d’intérêts. Il est issu de l’illustre famille rencontrée aux côtés
       des d’Autel comme conseillers du duc de Luxembourg ou Jeanne de Brabant, fils de
       Winemar de Gymnich +  vers 1398 et de Anne de Rodemack, héritière de Beirbourg.
       en secondes noces, Erhard de Gymnich épousera Marie de Clervaux, unique héritière de
       Clervaux, veuve de Frédéric de Brandebourg allié de Huart d’Autel.

4. Marguerite d’Autel  - à retrouver parmi les ancêtres de la reine Fabiola
    née vers 1380, veuve le 18/12/1468 elle décède avant le 7/2/1479
    x Jean III de Walcourt seigneur de Rochefort et Agimont, haut avoué de Dinant, 
       né en 1377, + massacré le 28 septembre ou 7 octobre 1408
       fils de Jean de Walcourt, seigneur d’Agimont  
       et de Félicité d’Oupeye   
  xx Persan de Hamal, seigneur de Soy, Bomal, Jusaine et Verlaine, après 1408 + 1434
        fils de Jean de Hamal
xxx Jean de Boulay (von Bolchen), seigneur de Soleuvre, Dudelange et Berbourg, le 24/7/1435.
        ils créeront une commanderie de l’ordre des chevaliers de St Jean
        décédé avant le 20/3/1468
        dont du premier lit :

   A4 Marguerite de Rochefort dit de Walcourt devint dame d’Ochain et Rochefort  née vers 1405
          x Guillaume III d’Argenteau, seigneur d’Argenteau  + 1459
             fils de Jean III d’Argenteau + 1409
             et de Jeanne de Horion 
             dont :
             - Jacques Ier d’Argenteau
                x Elisabeth de Schoonhove
             - Warnier d’Argenteau           
             - Françoise d’Argenteau
             - Jean V d’Argenteau
             - Guillaume d’Argenteau
                suivre d’Argenteau

   B4 Agnès de Rochefort dame de Rochefort + le 22/3/1441, inhumée à St Rémy.  
         x  Evrard II de la Marck, seigneur d’Aremberg, et Neuchâteau du ban de Mellier,
             d’Aigremont, de Lumay, haut voué de Hesbaye, porte étendard de la principauté de Liège
              veuf de Marie de Bricquemont qui lui avait porté les seigneuries de Florenville et Sedan.
              Agnès porte à son mari le  titre de comte de Rochefort et seigneur d’Aigremont.
              en troisièmes noces il épousera une fille de Huart d’Autel II (ci-dessous)
              il décède le 13/10/1440 alors qu’il était gouverneur du duché et château de Bouillon.
              dont du premier lit :
            
              A Jean de la Marck
                  qui eut trois fils : ?

       dont, du second lit :

    C4 Jean de Hamal
    D4 Persan de Hamal
    E4 Henri de Hamal + en 1483
          dont trois filles de ce troisième lit :

    F4 Bonne de Boulay (von Bolchen) x Claude de Neuchâteau seigneur de Fay,
          grand chambellan du duc de Bourgogne Charles le Hardi, gouverneur du Luxembourg en  
          1475, gardien à vie de la cité de Trèves le 27/5/1477, chevalier de la Toison d’Or
    G4 Marguerite de Boulay
          x Evrard de la Marck seigneur d’Aremberg
    H4 Elisabeth de Boulay + 1507
          x Henri de Hunolstein + 1486
            dont la fille Ne de Hunolstein x Salentin d’Isembourg

5. Cunégonde d’Autel 
    x  Jean de Bauffrémont le 6/3/1409, seigneur de Fontois, Berwart et de Ville
        fils de Wauthier de Bauffrémont
        et de Jeanne de Berwart
        petit fils de Jean de Berwart conseiller du duché de Luxembourg et sénéchal.
        Cunégonde  est dotée de 1600 florins  à payer dans un an avec un intérêt de 10%.
        dont :

        - Jean de Bauffrémont, fils unique, tué à la bataille de Bulgnéville.
           x Ne N.
              dont :
              - Catherine de Bauffrémont 
                 x Jacques de Haussonville, unique héritière, sans descendants 
                    veuve, Cunégonde épouse en secondes noces Hantz Von Parsperg, chevalier.

    Son père Huart II étant déjà décédé, c’est son frère Huart III qui paiera la dot de 1000 florins
    du Rhin vers 1430

6. Catherine d’Autel 
    x Guillaume d’Orley vers 1419, seigneur de Linster.
       Le 21/8/1421, Jean et Huart III d’Autel, ses frères concluent un accord pour le payement
       d’une dot de 1300 florins d’or ou rente. Ils engagent le château du Châtelet qui restera acquit
       aux d’Orley car la rente ne sera pas payée dans les délais.
       Le petit fils, Clément d’Orley donne sa part du châtelet en 1532 à Jean de Vance.
       dont : - Bernard I d’Orley x Françoise d’Argenteau
                    dont : - Bernard II d’Orley + 1505 en Espagne x Isabelle de Witthem de Beersel

7. Aleyde  d’Autel entre au couvent de Marienthal et en sera la prieure du 5/1/1421 au 6/2/1458

8. Elisabeth d’Autel entre au couvent de Clairefontaine et sera abbesse du 17/5/1434 à mars 1474

9. Ne d’Autel
    x Soiffart d’Apremont, chevalier, seigneur de Ham

10. Ne d’Autel
      x Evrard de la Marck seigneur d’Aremberg et Neuchâteau, veuf de la nièce de Marguerite
         d’Autel, Agnès de Rochefort dont il avait eu trois fils
         Il partage avec ses beaux frères de nombreuses terres et l’engagère du comté de Laroche.

11. Ne d’Autel
       x Thierry de Daun, seigneur de Daun et Broisch lequel cite Huart II comme son aîné
           seigneur

12. Gilles d’Autel, chevalier, n’est connu que par un acte alors que son frère Huart III n’est encore
      qu’écuyer.et décède avant le 23/8/1457
       x Ne N. 
          dont :
          - Jean d’Autel
          - Gilles d’Autel

13. Huart III d’Autel appose son sceau au Landfried le 9/5/1398 pour la première fois.
      Le 7/11/1403, il sera témoin au mariage de sa sœur Elisabeth, puis vivra près de dix ans
      retranché dans son château – forteresse d’Orchimont jusqu’au moment ou son neveu
      Barthélémy en fut investi par l’empereur Sigismond.
      Barthélemy d’Autel, on l’a vu, en fera un repaire pour les écorcheurs.
      Chargé d’une mission diplomatique à Prague en 1413, Huart se déclare ennemi d’ Antoine de 
      Bourgogne et se retrouve emprisonné à Marche
      Le 20/12/1426, il reçoit en héritage la seigneurie de Hollenfeltz. Cette partie d’héritage étant
      plus petite que celles échues à ses autres frères, il reçoit en sus, Bourscheid, Tornich, Bouss,
      Neuhausen, Reckange lez Mersch, les biens de Hachy et Hautcharage ainsi que diverses rentes.
      Cité en tant que seigneur de Hollenfeltz le 7/2/1416 et encore le 21/8/1421
      Le 14/3/1420 il entre en possession de château de Laroche. Il possède des vignes à Wintringen
      et Lommarstet et se ralliera finalement en 1443, à Philippe le Bon. Décédé avant le 6/2/1446 il
      est l’auteur de la branche de Hollenfeltz.
      x Ne N
         dont quatre enfants :
        
         A Huart IV d’Autel  
             x Yolande de Haraucourt
                dont : 
  
            a Thierry d’Autel seigneur de Hollenfeltz, bailli de St Mihiel
                Son blason est :
                 « coupé en chef, parti d’Autel et de Haraucourt qui est d’or à la croix de gueules, le
                 premier quartier d’argent au lion de sable, en pointe de Hollenfeltz qui est de gueules au
                 fermail carré  d’argent »

            b Jeanne d’Autel
               x Guillaume de Raville

            c Ermesinde d’Autel
               x d’Englebert, rougrave de Neven et Alten Beumberg

            d Catherine d’Autel
               x Guillaume de Puttelange, veuve en 1484, dame d’Yppelborn
                  Branche de Hollenfeltz qui s’éteindra au XVI ème 

         B Jean d’Autel  seigneur de Hollenfeltz

         C Catherine d’Autel
             x Jean de Warsperg

         D Marguerite d’Autel 
             x Arnold de Larochette fils de Henri et Aleyde d’Autel, petit fils de Jean d’Autel
                seigneur de Koerich (ci-dessus)
.
Jean I er d’Autel  (de la branche d’Apremont)  
« écartelé au 1 et 4 d’Autel, au 2 et 3 d’Apremont qui est de gueules à la croix d’argent »

Né vers 1383, il décèdera en novembre 1432,  chevalier  
Fils aîné, auteur des branches des Autel dits d’Apremont
Promis dès son plus jeune âge comme époux à Jeanne Apremont, héritière d’une ancienne et noble famille.
Le 15/2/1398, à 15 ans, il escorte les ambassadeurs du duc d’Orléans qui, d’Arlon, se rendent à Luxembourg. Son oncle Gilles d’Autel et son fils sont également du voyage.

Le 27/5/1401, il reprend de Raoul de Coucy évêque de Metz, le château et les dépendances d’Apremont engagés. Certains auteurs prétendent que c’est le comté entier qu’il repris.
Rien n’est moins certain, car, d’une part, Jeanne sera l’unique héritière du comté d’Apremont au dépens de son frère et d’autre part, en 1405, Jean d’Autel reçoit de Wenceslas le comté de Toul en fief et de ce fait, son fils portera le titre de comte.

En tant que seigneur d’Apremont, Jean d’Autel va se trouver mêlé aux affaires Messines et comme d’autres puissants seigneurs du cru, il portera les armes contre la ville de Metz.

Allié à Philippe de Nassau, Jean de Salm, Gérard de Boulay, il s’attaque en 1404 aux grands financiers de la cité et dévaste plusieurs villages.
En 1409 il participe à la guerre contre Louis d’Orléans déjà en possession du Luxembourg et qui essaie de s’annexer la Lorraine.
Le 14/2/1410, toutefois, il signe la paix avec les Messins et s’engage même à leur service, contre tous, sauf, toutefois, Wenceslas, l’éternel bienfaiteur de la famille, Sigismond, le marquis de Moravie, le pays de Luxembourg, l’évêque de Metz – la famille d’Apremont faisait partie des paraiges qui entouraient l’évêque -  et la cité de Toul qui lui appartient.

Il semble bien que Jean d’Autel soit avant tout un guerrier et d’un caractère difficile, car après le décès de son père Huart, il proclame ses droits sur Verdun. La ville n’est pas d’accord et lui envoie deux émissaires lesquels se retrouvent emprisonnés dans son château d’Apremont. Condamné le 11/4/1418 à payer une amende de 2000 marcs d’argent, qu’il refuse, il est mis au ban de l’empire pour rébellion le 20/9/1418, puis acquitté en 1422.
C’est dans son château que le 9/6/1422 se signe la paix entre le duc de Lorraine, Charles II, le duc de Bar, René d’Anjou et Robert de Sarrebrück le comte querelleur en présence de Jean de Hussonville maréchal de Lorraine qui deviendra son gendre.

Le 29/3/1420 Jean d’Autel et son frère Huart sont maintenus dans la possession du château qu’ils se partagent, ils y laisseront même des bâtards car on y trouve :

- Gaspard ou Jasper d’Autel, cité comme mayeur de Laroche le 22/4/1454 et le 18/5/1456, il
   portait les armes d’Autel avec 20 billettes et un filet en bande, signe de bâtardise.
   x Ne N.
      dont :
      - Jean d’Autel  mayeur de 1494 à 1513, nommé prévôt, fonction occupé généralement par le
         châtelain, en l’occurrence un d’Autel ou un homme à solde, gardien du bien.

En tant qu’aîné, Jean d’Autel héritera également de la seigneurie d’ Autel - Sterpenich, et après le décès de sa mère, du partage du 20/12/1426 il recevra encore Brandevilliers, la dîme de Musson, la ville de Brouch, une rente à Bredenis, la seigneurie de Laroche, Hachiville.

Il opère le rachat de Conflans aux héritiers d’Apremont et remet le bien à son gendre d’Haussenville.
Son centre d’intérêt restera toujours Messine mais c’est lui qui fera reconstruire le château d’Autel rasé lors de guerre.
              
x Jeanne d’Apremont  
   née vers 1375. Son père lui donne le comté d'Apremont, au  préjudice de Gobert son fils
   fille de Gobert V d’Apremont et de Jeanne de Saulx 
   suivre généalogie des « Premiers Seigneurs d’Apremont  » de l’an 700 à 1900 avec les
   Aspremont-Lynden
   dont :

A Gobel (Robert ) d’Autel, aîné, qui suit  

B Ermesinde ou Ermeson d’Autel 
   x Jean d’Haussonville II avant le 20/12/1426, fils de Jean  et Marguerite de Deuilly.
       né vers 1380, décédé en 1445, maréchal de Lorraine en 1409                                             
      veuf de Catherine de Château sur Moselle
      de laquelle il avait eu :
     
      -  Marguerite d’Haussonville née vers 1410. 
          x Jean de Vandières né vers 1415

      - Jeanne d’Haussonville née vers 1420 
         x André de Ville né vers 1410, + après 1477 seigneur de Domjulien. .

       - Baltazar d’Haussonville né en 1430, gouverneur de Nancy, seigneur du lieu et
         Turquestain,
          x Jacqueline de Paroye décédée en 1452. .
          xx Anne d’Anglure née en 1460, décédée en 1493 à l'âge de 33 ans.
               dont :

                - Jean d’Haussonville, participe à la bataille de Nancy avec son père.
                - Gaspard d’Haussonville premier gouverneur Lorrain de la ville et comté de Blamont
                 - Simon d’Haussonville, seul personnage avec descendance par African d’Haussonville
                 - Jean d’Haussonville

      dont, de son second mariage d’Autel :

       - Jacques d’Haussonville seigneur de Monthureux le Sec - sans postérité -

       - Margot d’Haussonville
          x Jean de Savigny, bailli des Vosges et Havy
          xx Gaspard de Raville, maréchal de la noblesse du Luxembourg

       - Jean III d’Haussonville, seigneur de Châtillon et Turquestein

       - Hawy  d’Haussonville décédée le 1/1/1483, inhumée à Bonfay
          x Jean de Savigny, fils de Thierry, maréchal de Lorraine qui décède le 17/8/1445, il est dit,
             sur sa pierre tombale, chevalier, baron, sénéchal et maréchal de Lorraine
             Il faut savoir que les armes des Haussonville descendants des d’Autel seront celles de la
             famille d’Autel avec un lion dans le premier canton.

            Ermesinde d’Autel, veuve, rendit foi et hommage pour Conflans le 16/12/1446.
            suivre d’Haussonville                                                                                                                                                                             

C Catherine d’Autel, fille cadette
    x Guillaume de Puttelange et veuve en 1484.
       Son père étant décédé, c’est son frère Gobel, en tant qu’aîné qui donnera la dot constituée en
       une part du château et seigneurie de Roussy sous condition de pouvoir en faire le rachat
       moyennant 1800 florins, ce qui fut fait le 7/11/1475 par Jean II d’Autel, fils de Gobel.

D Frédéric d’Autel chevalier, obtient en engagère une partie de Laroche, soit 1/3, partage effectué
    le 31/5/1435, ainsi que les revenus de la ville et ban de St Pancré.
    x Aleyde de Brandebourg par contrat du 24/1/1435
       fille de Jean II seigneur de Meysembourg
       et de Catherine de Mensdorf.
       veuve de Frédéric de Gymnich, elle obtient de ses parents une part de la seigneurie de
       Cattenom, des biens à Hespérange, Altzingen, Roeser et quelques autres, représentant la dot de
       son premier mariage.
       Après le décès de ses parents, Frédéric d’Autel et son beau frère François d’Ouren se
       partagent la succession.
       A  nouveau veuve, elle s’arrangera avec son beau frère Gobel d’Autel puis se remarie avec    
       Adam de Dalstein dont elle sera veuve le 25/9/1462.
       Son plus proche héritier est son neveu Gilles d’Autel seigneur de Koerich, fils d’Agnès de
       Brandebourg, sa sœur.

E Huart ou Huet d’Autel chevalier, seigneur d’Apremont, comte d’Apremont, héritier des
    seigneuries de Roussy, Gandrecourt et Duzey en partie. Décédé à Trèves en 1479.
    En 1423, 1425, 1429, il fait des donations à l’abbaye cistercienne de Châtillon.
    Il portait son écu à 20 billettes et le titre de comte.
    En mai 1438, il s’associe à la ville de Metz contre le seigneur de Commercy, querelles entre 
    seigneurs.
    En1443 il se déclare partisan du duc de Bourgogne Philippe le Bon.
    Il est d’ailleurs son représentant à la conférence de Marville en janvier 1449.
    x Anna von Daun                                
  xx Agnès de Hohenstein née vers 1400
       fille de Wolfang comte de Hohenstein
       et d’Alix de Rodemack
       dont, du premier lit :

      a  Anne d’Autel  héritière d’Apremont
         x Emich VII de Leiningen, comte de Linange à qui elle transporte le 25/1/1466 les villes et
            châteaux d’Apremont supposé à titre de dot, décédé en 1495
            Anne d’Autel portait comme blason en 1499 :
            « écartelé aux 1 et 4 d’Autel, aux 2 et 3 d’Apremont qui est de gueule à croix d’argent »
             son blason était constitué, en 1499, des seules armes d’Apremont.

dont : Emich VIII comte de Leiningen-Hartenbourg

      b  Itanne d’Autel née en 1420, décédée vers 1468 à l'âge de 48 ans, comtesse d'Apremont. 
            x Pierre de Lorraine seigneur de Deuilly le 9 mars 1449,  né vers 1430, +  le 12/1482 à
                l'âge de 52  ans
                fils de Erard du Chastelet gouverneur général de Lorraine et de Bar
                et de Jeanne de Saint Eulien
                dont :
                 - Catherine de Lorraine décédée en 1516
du second lit :

      c Irmengarde d’Autel
         x Jean de Rheineck  burgrave de Rheineck et seigneur de Bruch
         xx Guillaume de Warsberg  citée comme telle le 21/5/1483

      d Elisabeth d’Autel
          x Ambert de Rechberg, de Hohen-Rechberg, qui lui survécut

      e Maune d’Autel - Remarque : soit elle épouse le veuf de sa sœur Itanne, Pierre de Lorraine, dit Pierre Ier
           du Châtelet, soit Itanne et Maune sont une seule et même personne -
         x Pierre Ier du Châtelet, seigneur de Châtelet, de Deuilly, Bugnéville, Ste Eulien, Circi,
            Bouzancourt
            etc ..etc… fils d’Ehrart III baron de Deuilly, maréchal et gouverneur des duchés de
            Lorraine et de Bar. En dot de son épouse il avait reçu 3.000 florins sur la 4ème partie
            d’Apremont dont elle avait été désignée comme héritière sauf vie de ses frères.
            Veuf, Pierre du Châtelet x Anne de Toulongeon.

        f Isabeau d’Autel   (d’après Jeantin
           x Médart de Circourt

        g Yolande d’Autel née en 1410
            x Philippe de Norroy né en 1420                                                                                                                                            
               dont :
               - Ne de Norro                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     
                 x Jean de Sorbey en 1450

Gobert d’Autel dit Gobel ou Robert d’Autel  + 1475   

En 1432, à la mort de son père, il hérite de la seigneurie d’Autel et Sterpenich et entre directement en litige avec Elisabeth d’Autel, 10 ème abbesse de Clairefontaine pour un bien situé à Barnich.
Le 23/5/1451 il reprend en fief du comte de Vianden la seigneurie de Sterpenich. Il n’a aucun droit sur les seigneurie d’Apremont et le comté de Laroche auxquels il a renoncé en faveur de son frère Frédéric d’Autel.
Le 31/5/1435 il procède avec son  frère Huart au partage des biens laissés par leur père.
Huart prend Apremont et les fiefs lorrains, Gobel les fiefs luxembourgeois

x Jeanne de Bastogne 15/10/1436  
    fille aînée de Henri de Bastogne   
    et de Elisabeth de Mérode de Franckenberg qui n’ont que deux filles

    Elisabeth de Bastogne, la cadette
     x Richard de Mérode seigneur de Frentz par contrat du 27/1/1422, fils de Richard III seigneur
        de Frentz et Béatrix de Petersheim.
        Il se remarie avec Marguerite de Houffalize le 6/7/1456, fille de Renaud d’Argenteau et
        Jeanne d’Enghien et + entre  le 20/10/1484 et avril suivant. Il eut de nombreux démêlés avec
        son neveu Jean d’Autel à propos de la succession de Henri de Bastogne + le 13/5/1455 et
       dont la femme décédera le 12/2/1457, date à laquelle Jean d’Autel fit relief en lieu et place de   
        sa mère déjà décédée. L’héritage restant à partager était quand même un fief  important du
        comté de Looz, de quelques 13.500 ha.
        suivre de Mérode

Le contrat de mariage des nouveaux époux reprend les biens apportés par chacun des époux.

Gobel d’Autel apporte les terres et hauteur (haute justice) des seigneuries de d’Autel et Sterpenich,
hauteur et seigneurie de Roussy engagée à Jean de Boulay, son oncle.
Il assigne en douaire à Jeanne, la moitié des forteresses, terres et seigneurie d’Autel et Sterpenich
avec dépendances et appartenances.

Henri de Bastogne donne à Jeanne, sa fille :
Les forteresses, terres, rentes, seigneuries, tenues, revenus et émoluements de Rianwez avec toutes les appartenances, fiefs et hommages attachés.
Il donne la châtellenie héréditaire de Durbuy avec les fiefs de garde ainsi que les passages, finages, cens, rentes, revenus, moulins, bois, rivières, mortes mains et dépendances de Hampteau et Rendeux Sainte Marie.
C’est probablement ainsi que les de Chéoux entrent en possession de Rianwez et Rendeux Ste Marie

Il donne également les terres, hauteur et seigneuries de Sinsin.
Il ajoute la dîme de Melreux avec la rivière et appartenance et promet de prêter à Gobert d’Autel une somme de 2000 florins pour dégager la terre de Roussy.

Enfin, il donne à Jeanne pour en jouir après son décès et celui de son épouse, les forteresses, hauteur et seigneurie de Vogelsang, Zolder, Zonhoven, Houthalen, Holt et Eyck avec dépendances et appartenances  - tous sur le territoire d’Hasselt - comme il le tient en fief du comte de Looz.
Par ces donations les époux renoncent au surplus des biens des parents    etc…etc…

Contrat signé par Henri de Bastogne, Gobel d’Autel et divers témoins : Evrard de la Marck seigneur d’Aremberg et Neuchâteau, Huart d’Autel de Hollenfeltz, Gilles Brûlé de Ny, Jean Kaye, prévôt de Laroche, Persan de Hamal seigneur de Soy et Bomal, Jean seigneur de Ramelot et Jacques de Jeumont. La plupart sont apparentés à Gobel d’Autel.

Gobel d’Autel, par ce contrat, sera l’auteur de la branche de Vogelsang.
Bizarrement son fils Jean d’Autel sera appelé par les historiens Jean Ier sans tenir compte des Jean d’Autel précédents.

En 1443, Gobel qui suivait d’abord le parti de Ladislas contre le duc de Bourgogne finit par ce rallier à ce dernier.
Il sera chevalier à partir du 20/7/1447.
Le 25/10/1451 il est présent à l’assemblée des Etats qui reconnaissent Philippe le Bon.
En 1461 il devient mayeur héréditaire de Bastogne par le décès de sa belle sœur Elisabeth de Bastogne.
En mai 1461 il succède à Jean de Raville seigneur de Septfontaine comme justicier des nobles. Ces nominations sont faites par les chevaliers nobles et non par le souverain.
Confirmé par lettres patentes du 12/8/1462.
Le 1/8/1464, il est présent au conseil des nobles dont une majorité est alliée à la famille d’Autel :
Jean d’Orley, Sogier de Bourscheidt, Jean de Boulay, Frédéric et Diederich de Brandebourg, Pierre et Jean de Ryneck, Jean de Raville, Huart d’Autel, Gilles d’Autel, Jean d’Autel…….

Conseiller provincial du Luxembourg, les deux offices à nouveau confirmés le 1/6/1468.
En 1465 il engage Winant de Bilstein pour l’envoyer avec cinq cheveaux (cavaliers) au service du duc de Bourgogne, à sa place. La troupe constituée à Marche se rapporte à la guerre que le duc de Bourgogne faisait aux Liégeois.
Le 3/4/1467, il fait valoir ses droits sur le village de Symbrouck près d’Arlon. Il faut savoir que les serfs existaient toujours dans la seigneurie d’Autel et Sterpenich à la fin du 18ème et qu’ils n’y étaient pas heureux, à l’époque de Gobert, ils étaient encore traités comme du bétail.
Décédé le 15/3/1475.
Son sceau est constitué de 5 billettes en 1er, 2ème et  4ème canton, au 3 ème placées 2 et 1 et 1.
Le cimier est un buste barbu auquel est suspendu un écusson aux armes, ledit buste coiffé d’un large chapeau de fer à larges bords, au sommet 2 griffons.

xx Elisabeth Hurt de Schöneck, fille de Hurt et Anne de Brantscheid.
     Elle était veuve  de Jean scheiffart de Mérode.
xxx Ne.N.  Relation
     dont du premier lit :

      1 Jean Ier d’Autel qui héritera de tous les biens, qui suit

2Catherine d’Autel
         x Bernard de Chéoux par contrat du 2/8/1465 
             fils de Melchior de Chéoux
             et de Marie de Briffoz
             suivre de Chéoux et familles associées
dont du second lit :

     3 Huart d’Autel co seigneur d’Autel et Sterpenich décédé sans descendance après 1480

     4 Elisabeth d’Autel
        x Bernard de Bourscheid le 16/6/1478, son cousin.
           déjà veuve en 1515. Son mari avait succédé à Bernard d’Orley en tant que justicier des
           nobles.

     5 Gobel II d’Autel co seigneur d’Autel et Sterpenich
         x Jeanne de Mercy, fille de Pierre Ernest de Mercy et de Judith de Hautois sans postérité.
      dont du troisième lit : relation

     6 Balthazar d’Autel, fils bâtard      
         qui devient sous prévôt de Bastogne de 1463 à 1470 présent au mariage de sa sœur avec
         Bernard de Chéoux
          x Aleyde de Romagne
              fille de Jean, noble homme de Bastogne     
              Le 13/5/1446 Jean d’Orley seigneur de Laval et Jeanne de Bastogne sa femme
              reconnaissent devoir à Balthazar le bâtard d’Autel et à Aleyde de Romagne sa femme,
              60 florins du Rhin. Ces derniers habitaient Bastogne.
         xx Jeanne de Montjardin en 1455  
              dont du premier lit, probabilité :

              - Thiry Balthazar d’Autel échevin à Marche en 1535
                 x Catherine ou Marie de Chéoux déjà + le 6/8/1528
                    veuve de Jean Petit épousé en 1495, maire de Bastogne
                    fille de Bernard de Chéoux
                    et de Catherine d’Autel - supposée, Bernard s’étant marié 3 fois et eut de plus une
                    relation -
                    dont quatre enfants :
                
           - Sibille Thiry Balthazar, (entendre fille de) dAutel
              x Guillaume Trina dit Sarter + avant 1580
                 en secondes noces il avait épousé Catherine de Rahier veuve en 1580, + le 
                 27/8/1597 fille de Gilles de Rahier et de Marguerite de Soheit
           - Ne dAutel, religieuse
           - Marie dAutel  religieuse
            - Jean Petit - fils du précédent mariage -
                   
              dont du second lit :
            - Marguerite d’Autel    
               Portait les armes de la famille d’Autel avec une rose en abîme
               x Lambert de Lardenois de Ville le 31/12/1470   
                  fils de Thomas de Lardenois
                  et de Ide de My
                  Leur tombe à Ville dit qu’il trépassa l’an 1523 en janvier, le 23 et est ici nommée
                  Marie au lieu de Marguerite …..
                  dont deux enfants :   
                                               - Agnès de Lardenois de Ville
                                               - Marguerite de Lardenois de Ville

                 puis relation avec Ne N.  dont il a :    
                                               - Lambert de Lardenois dit Férot
                                               - Thomas de Lardenois dit Férot dit le Bastard   

                 veuf il se remarie avec Marguerite de Velroux
                 dont :
                                     - Thomas de Lardenois de Ville   
                                         x Marie de Chéoux  
                                             dont :
                                           - Guillaume de Lardenois de Ville      
                                              x Nicole de Lierneux  
                                                 dont :
                                               - Florent de Lardenois de Ville 
                                                  x Marguerite de Mouzay   
                                                      fille de Claude de Mouzay  
                                                      et de Ne N.
                                                      dont :
                                                    - Marguerite de Lardenois de Ville  
                                                       x Jean de la Mock  
                                                         suivre de Lardenois de Ville

Jean I er d’Autel dit de la branche de Vogelsang

Né vers 1437-1440, seigneur de Vogelsang le 12/2/1457 Il se trouvera rapidement en difficulté avec Richard de Mérode au sujet de son héritage, car le 6/2/1457, l’évêque de Liège donnait le fief à ce dernier.
Mais la salle de Curange donna raison à Jean d’Autel, seul et unique héritier, le 11/4/1457.
Jean Ier d’Autel est mayeur de Bastogne en 1478.
Cité le 30/11/1461 avec son père Gobel d’Autel comme témoin.
Cité le 10/2/1462 idem
Par le décès de Gobel d’Autel, décédé vers le 19/3/1475, son frère, Jean hérite des seigneuries d’Autel et Sterpenich
Le 19/10/1475 il est mentionné chevalier, seigneur d’Autel-Sterpenich et Volgsang.
Relève un fief sur Nancy en 1444
Conseiller ordinaire du Luxembourg par lettres patentes datées de Bruges le 24/9/1477 en remplacement de Jean de Beaufort, est dit aussi seigneur d’Everlange

Huart d’Autel comte d’Apremont, son oncle, + à Trêves en 1479, l’avait choisi avec Thierry d’Autel son cousin comme exécuteurs testamentaires. A ce titre ils remirent à sa fille, Irmengarde d’Autel, veuve Reihneck, 531 florins d’or etc…..
Fin 1480 ou 1481, Virton était à nouveau menacé par les troupes françaises. Jean d’Autel, fidèle partisan de Marie de Bourgogne se lance dans cette guerre et d’après une chronique de l’époque, y trouve la mort.
Toutefois, on le trouve encore en vie en 1487….Il était le dernier seigneur d’Autel à battre monnaie en son château de Laroche qui était une véritable forteresse.

x Eve de Kerpen  + avant son époux.
   Citée avec son mari la première fois le 5/11/1463 dans un acte ou ils déclarent céder à leur neveu
   Thierry d’Autel tous leurs biens dans le pays de Luxembourg à charge pour lui de payer à
    Balthazar d’Autel, le frère de Jean, 10 florins du Rhin.
    Fille de Jacob de Kerpen seigneur de Mersch et de Jeanne de Bayer de Boppart  
xx Ne N. relation   
     dont, du premier lit :
  
  A Guillaume d’Autel, écuyer, seigneur d’Autel et Vogelsang décédé avant son père lors d’une
      autre guerre déclenchée en pays de Looz et à laquelle il participait.
      Guillaume de la Marck attaque le prince évêque de Liège, Louis de Bourbon qui parvient à
       s’enfuir mais est tué dans une embuscade. Les fuyards étaient au nombre de 7 et parmi eux se
       trouvait Guillaume d’Autel, sénéchal du pays de Looz.
       x Ne N.
          dont :
          - Guillaume d’Autel

   B  Jean II d’Autel qui suit

   C Elisabeth d’Autel
       x Henri de Raville seigneur de Septfontaine. Elle porte en dot à son mari la mairie de Bastogne
          et la maison forte pour en jouir après le décès de son frère.
          Henri est donc mayeur de Bastogne le 28/6/1485.
          Toutefois, le 21/7/1492, ils renoncent à tous les droits dans la succession de leurs père et mère
           en faveur de Jean II d’Autel leur frère et beau frère.
           Un fils, Henri de Raville, assassin de son cousin Guillaume de Raville époux de Jeanne
           d’Autel, elle-même fille de Huart d’Autel seigneur de Hollenfeltz et de Yolande de
           Haraucourt.
           Les divers auteurs ont supposé que c’était la jalousie qui avait fait agir Henri de Raville.                             
           En effet, Thierry d’Autel étant + sans hoirs, la succession des d’Autel de Hollenfeltz fut                       
           partagée entre les belle-sœurs le 6/5/1484, ce qui laissait une belle fortune à chacun.
           Le 9/11/1508, Jean de Raville, le fils de l’occi, et Gaspard de Raville, le fils du meurtrier
           font la paix, ratifié par lettres patentes du souverain.

     D Jeanne d’Autel
         x Conrade Bayer de Boppard, seigneur d’Alben.
             Elle eut en dot la maison forte et la terre de Rianwez à Durbuy. Cette seigneurie foncière
             comprenait Grandhan, le Marteau, Petithan, Chêne à Han.
             Le 29/10/1494 ils renonçaient à tous les droits de succession sur les seigneuries d’Autel,
             Sterpenich et Vogelsang leur échut par la mort tragique de Guillaume d’Autel.
       dont, du second lit, relation :

       F Jean d’Autel, fils bâtard dit Jean d’Elter reçu comission de son demi frère  Jean II d’Autel
           pour être drossard au pays de Vogelsang le 12/2/1509
           L’acte de nomination stipule : « Johan van Elter, bastaert syn naturlyck broeder »
           Désigné dans un autre document comme Jean Van Elter alias Van der Hoydonck du nom
           d’une ferme qui lui appartenait.
           Cité comme drossart en 1521 et en 1524 comme ancien drossart. Il aura un différend avec
           son neveu Jean III d’Autel.
           Cette fonction de drossart était souvent laissée aux enfants bâtards et consistait  en premier à
           gérer tout ce qui était en relation avec le fonctionnement de la terre.
           Les échevins étaient sous sa direction. Il gérait la basse et moyenne justice.
           x Dympne Platsaerts qui était déclarée veuve en 1538
              dont :
               - sept enfants d’Autel alias Hoydonck qui se sont perpétués jusqu’à nos jours.

Jean  II  d’Autel

Mineur au décès de son père, il relève les seigneuries le 13/5/1487
Le 3/4/1490, bataille de Zonhoven : Everard et Robert de la Marck se rebellent une fois de plus contre le prince évêque de liège, Jean de Hornes. Les 1300 combattants du prince évêque, dont Jean II d’Autel eurent une victoire décisive sur les 2000 hommes des seigneurs de la Marck. Sept cent tués sur le champ de bataille, paix signées en1492 seulement.
Il arrivait bien souvent, lors de ces batailles, que des frères, des cousins, des gendres, des oncles se retrouvent face à face dans des camps opposés. Trop de guerre de clans, d’église, de familles et de mains mises.
Jean II d’Autel parvient à réunir entre ses mains toute la succession paternelle en rachetant les droits de ses sœurs.
Le 21/1/1506, il est sénéchal du comté de Looz
Le 11/6/1507, il est à Clairefontaine pour la nomination de la nouvelle abbesse
Prévôt d’Arlon du 1/10/1512 jusqu’à son décès le 13/12/1517
Conseiller provincial et justicier des nobles par lettres patentes du 20/5/1512, confirmé le 21/9/1515 dans ces fonctions.
Ses comptes d’officier de Justice du 1/10/1512 au 13/12/1517 seront remis par Catherine de Palant son épouse, alors veuve.

x Catherine de Palant vers 1500, dame de Vogelsang et d’Autel + entre le 30/6/1520 et le
   21/3/1521
   fille de Jean seigneur de Nothberg, Wildenburg, Laurensberg, Frechen
   et de Catherine de Koetzelaar
   dont :

 A Jean III d’Autel qui suit
  
 B Guillaume d’Autel encore en vie le 15/9/1506
 
 C Anne d’Autel 
     x Bertram de Bourscheidt de Clermont + 1528
     xx Arnold Van Dem Bongart en 1528, + avant 1534
     xxx Werner de Binsfeld en 1535, sénéchal du pays de Juliers

 D Arnold d’Autel, cadet, remit sa part d’héritage à son frère aîné Jean II le 2/5/1527, dix ans
     après le + du père et entre en religion. Il obtient la prébende de chanoine de la cathédrale St
     Lambert de Liège et relève Nieuwdorp et Waterschei en 1529
     Il fait son testament en 1536 et + le 11/10/1540

  E Marguerite d’Autel entre au chapitre noble de Ste Waudru de Mons le 26/6/1527 + 1547
      nommée chanoinesse le 24/5/1527, elle doit produire 8 quartiers de noblesse.

  F Elisabeth d’Autel
      x Thierry de Metzenhausen le 22/1/1525, seigneur de Linster, Waldeck et Arras. Justicier des
          nobles et lieutenant gouverneur du Luxembourg, conseiller de robe courte. Il reçoit de son
          beau frère Jean II d’Autel une dot de 1800 florins assignés sur la Seigneurie d’Autel.
          Thierry était veuf de Jeanne d’Orley de qui il avait déjà cinq enfants…
          dont, du second lit :
          
          - Anne de Metzenhausen 
             x Gerlach Shilling von Lahnstein
          - Jean de  Metzenhausen, tréfoncier de Trêves en 1517
             x Ne Van Metternich Bourscheid
          - Jean Georges Metzenhausen , tréfoncier de Trêves en 1555
          - Françoise Metzenhausen, supérieur du couvent de Stuben sur Moselle en 1558
          - Marguerite Metzenhausen, religieuse au même couvent
          - Catherine Metzenhausen dernière abbesse du couvent de Krempt en 1563 puis à Himmel
             Pfort

Jean  III  d’Autel

En 1523, Jean III est seigneur avoué et haut justicier  d’Ettelbrück
Le 3/10/1529, Jean se trouve à Curange, il fut malade et emporté en 24 h. par cette maladie appelée la suette anglaise.
Les habitants des possessions des seigneurs d’Autel les redoutaient et les craignaient car ils avaient mauvaise réputation. Rien de tel que torturer un homme pour lui faire avouer n’importe quoi.  C’était une pratique courante pour ces seigneurs…..

x Ne N.
xx Jeanne de Coutereau le 21/3/1521 à Vodelsang
     fille de Jean, chevalier, seigneur de Puissieux, Tournelles, grand bailli de Tenremond, margrave
    d’Anvers et Amman de Bruxelles
     et de  Marguerite de Wideux, dame dudit lieu.
     veuve, Jeanne se remarie avec Claude d’Argenteau seigneur d’Ochain, fils de Jean et Anne de
     Dongelberghe sa 2ème femme
     dont un fils :
     - Jean d’Argenteau x Marie de Hamal.

dont 3 enfants :

- Georges d’Autel qui suit 

- Ne d’Autel

- Jeanne d’Autel
   x Guillaume d’Argenteau en 1548, + en 1576 comte d’Esneux
     dont 7 enfants, entre autres :

     - Jean d’Argenteau qui hérite d’Esneux, Dongelberg et Lavoir
       x Eve de Hoensbrock

     - Marguerite d’Argenteau dite d’Autel
        x Jean de Berlo vicomte de Looz

     - Renard d’Argenteau, capitaine

     - Florent d’Argenteau seigneur de Sterpenich
        x Marie d’Oyenbrugge de Duras, dame de Momalle le 17/9/1586, + 1587
          fille de Jean Duras 
          et de Jeanne de Mérode
         dont :

          - Florent d’Argenteau
             x Anne de Brandebourg vers 1616
                fille de Pierre Ernest de Brandebourg, veuve en 1636
               dont : Jean François et Christophe Albert de Brandebourg, et 5 autres enfants.

Georges d’Autel + avant 1565

A ses intérêts dans le comté de Looz, mineur, il a comme tuteur Jean de Palant, grand oncle ou cousin
x Marie de Gavre
    sœur de Jean de Gavre seigneur d’Elsloo
xx Catherine de Brunckhorst le 12/7/1553 née vers 1530
     fille de Herman comte de Batenburg
     et de Pétronille de Praet.
     veuve, elle se remarie avec Théodore Vercken bourgmestre d’Aix La Chapelle
     dont :

     - Adrienne Cornélia d’Autel dite Orianne par certains auteurs, baronne d’Autel
        x Jean de Innhausen + 1/10/1604
           dont deux fils 

     - Hermann d’Autel célibataire + en septembre 1578
        mais doté d’un fils :
        - Georges Hermann d’Autel

Mohr de Wald

« de gueules à la croix d’or cantonnée de 18 billettes de même, 10 en haut, 8 en bas (d’Autel) et sur le tout les armes de Mohr de Wald, d’or au chef échiqueté d’or et de sable »
Deux casques couronnés.
Autorisation, par Charles VI, par lettres patentes du 2/10/1725, à Philippe Evrard Mohr de Wald avec substitution possible de son frère Lothaire Frédéric de relever le nom et les armes d’Autel.

Inconnus :

Alice d’Autel née vers 1370. 
x Renaud de Mercy né vers 1350 seigneur de Mercy
   dont :
   - Collard de Mercy né vers 1400. Il eut un enfant : Collard de Mercy


Simon d’Autel assiste aux noces d’Ermesinde et de Waléran IV de Limbourg dit d’Arlon

 

Jean Frédéric d’Autel + à la bataille de Bouvignes

 

Jeanne d’Autel de la branche de Tiercelet  
 x Henri III de Metzenhausen seigneur de Linster + en 1574
    sa première épouse était  Eve de Walpot von Bassenheim + 1564

 

Melchior d’Autel paraît le 13/2/1571 à Winnenden en Allemagne ou il fait souche
 x Apolline Beyer
   dont :
   - Balthazar d’Autel né en 1544
Peut-être issus de la lignée bâtarde de Gaspard d’Autel mayeur de Laroche, cité le 22/4/1454

 

Jean d’Autel dit Jean d’Ell  cousin de Huart II d’Autel

 

Balthazar d'Autel prévôt de Marche en 1469

 

Jean II d’Autel présente les comptes de 4 ans, de 1522 à 1526 - grand conseil de Malines.

 

Godefroid d’Autel relève un fief sur Nancy probablement descendant de Jean d’Autel qui avait relevé ce fief pour la première fois en 1444

 

Sibille d’Autel + après 1542
x Guillaume de Trina dit Sarter + avant 1580 haut voué de Villers Ste Gertrude
    veuf il se remarie avec
    Catherine de Rahier + 27/8/1597 dont il avait eu :
    - Evrard de Trina dit Sarter + 14/7/1626 haut voué de Ste Gertrude
       x Marie de Lienen
          dont : Dorothée de Trina dit Sarter

    dont, du premier lit :
    - Jeanne de Trina dite de Sarter
       x Gilles d’Ochain vers 1588 + 12/12/1612 à Marche
          fils de Jean d’Ochain de Jemeppe dit de Villers + 1579
          et de Jeanne de Vervy
          sans enfants

Jean Frédéric comte d’Autel né le 7/9/1645 + 1/8/1716, gouverneur du duché de Luxembourg sous Maximilien de Bavière, tombe en disgrâce. Il avait été nommé chevalier de la Toison d’or le 12/1/1705