u

Portail Alsace Vignoble

 

TERROIRS MARNO-CALCAIRES




Cette association d’argiles calcaires (marnes) et de galets calcaires provient de l’arrachement de la bordure vosgienne pendant l’effondrement du fossé rhénan.

Cette roche appelée "conglomérat" recouvre fréquemment la partie orientale des collines sous-vosgiennes dès l’ère tertiaire et remodèle les structures sous-jacentes de l’âge secondaire (souvent des calcaires) sur lesquelles ces conglomérats s’apposent.

C’est dans ces terroirs marno-calcaires que l’on rencontre la plus grande part en calcaire actif dans le sol (nettement supérieur aux terroirs calcaires eux-mêmes). En effet, en considérant une matrice de sol relativement calcaire, il faut bien comprendre que ce qui sera probant dans la physiologie de la plante est la part de ce que l'on nomme le calcaire actif, c’est à dire celui qui est solubilisé et ainsi virtuellement utilisable.

Comme d’habitude, les marnes apportent de la puissance et de la structure au vin. Dans l’assemblage avec le calcaire, les cuvées font état d’une belle acidité longue et complexe.

Ce terroir, à réaction alcaline, est le plus répandu du vignoble alsacien, un des plus favorables et convient à tous les cépages.

Étant donné que la teneur en argile qui s'ajoute au calcaire varie dans une fourchette qui peut varier de 65% à 35%, que les types de calcaire peuvent différer assez nettement d’un terroir à un autre, les caractéristiques gustatives seront fort changeantes. Dans tout les cas, les vins sont généreux, long dans leur jeunesse et vieillissent admirablement (7 ans pour atteindre l'apogée) en minéralisant

Plus la part de calcaire est importante, plus le vin est fin. 

Leur vieillissement est légendaire et la surmaturation les transcende.

Grands crus : Engelberg, Florimont, Hatschbourg, Hengst, Kirchberg de Barr, Marckrain, MambourgMandelbergSonnenglanz, Steingrubler, Kaefferkopf (Heimbourg, Letzenberg, Muhlforst).

u

Portail Alsace Vignoble