u

Portail Alsace Vignoble

 

RIESLING




Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Comparons les cépages.


Considéré comme le premier des sept cépages alsaciens, il est le fer de lance du vignoble et en constitue véritablement la colonne vertébrale. 
Il s’agit d’un cépage très "malléable", dans le sens où les micro-variations de composition des sols se transmettent assez fidèlement dans un comparatif de dégustation. 
D’une manière un peu grossière, on pourrait décrire sa conformation "de base" par une robe souvent très pâle (vert-olive aux extrémités), une approche olfactive acide, des arômes de citronnelle, de citron, de pamplemousse, d’hydrocarbure et/ou parfois sur les bons terroirs de tilleul, d’ananas, de pomme, de levure et de limon (au vieillissement, apparaissent des notices plus miellées, de coing et un petit goût de fossile). 

Ce cépage de maturité très tardive procure sur les meilleurs sols une identité affirmée : 
          -Sur un terroir calcaire, il a tendance à développer des arômes d’agrumes. 
          -Sur un terroir marneux, il s’exprimera en vieillissant sur des notes minérales. 
          -Sur un sous-sol sableux (gréseux), il affirmera un tempérament floral. 
          -Sur un terroir de schiste, le caractère minéral sera présent dès la mise en bouteille.

A lire :
Le riesling, un grand cépage !

u

Portail Alsace Vignoble