• Accueil • Remonter • avant 1946 • 1946 a 1949 • 1950 a 1953 • 1953 a 1956 • college • 1956 a 1959 • Scoutisme • apres 1959 • adresses •
 

contactez-moi

        Envoyez vos images ou des documents 
            avec votre accord, Aloube aimerait vous associer au site en les y intégrant.

            Témoignage d'un nduku ya masomo !

plaque internaute anime

Aux USA (et ailleurs aussi), les américains se font un plaisir de retrouver leurs racines en visitant des villages reconstitués du début de la colonie, avec démonstration de métiers et costumes anciens. Cette expérience qui attire les foules et qui a un succès grandissant n'est pas possible en ce qui concerne le Congo. Soyons plus modestes en espérant, au moyen de sites web, ne pas laisser s'oublier une époque dont notre pays peut être fier : sa Colonie au Congo Belge. Si, comme Aloubè, vous avez construit un site sur le sujet, faites-en part à d'autres, signalez-le lui. Il y fera référence avec le plus grand plaisir.

Vous qui avez vécu ce qui est impossible à retrouver aujourd'hui,
Vous qui avez connu un Congo prospère, généreux, plein de promesses,
Vous qui pensez que la mémoire se doit de garder une trace de cette époque,
Vous qui aimeriez rendre hommage à ceux qui ont permis votre rêve éveillé,

NE LAISSEZ PAS SE PERDRE DANS LE NÉANT VOS MERVEILLEUX SOUVENIRS, VOS EXPÉRIENCES.
RESTITUEZ-LES A ALOUBE - IL TENTERA DE LA METTRE EN VALEUR SUR CE SITE, VOTRE SITE.

téléphone seulement en réponse à un mail
web albert.sarlet@skynet.be   
hotmail albertsarlet@hotmail.com
courrier  albert sarlet - 115, avenue paul hymans, boîte 16 - 1200 bruxelles - belgique  
 Vos commentaires sont bienvenus

Voici quelques sites amis qu'Aloube vous recommande

LE SITE de toutes les écoles du Katanga
Myriam DORMAL - Inès THOUMSIN - Albert SARLET
http://www.masomo.be

LE SITE des chemins de fer du Katanga
Myriam DORMAL - Albert SARLET
http://www.BCK-KDL.be

Georges DEHASSE, ancien de Kipushi et d'Élisabethville. 
 http://www.kipushi-mpl.com

Myriam DORMAL - site MSN sur Élisabethville
http://groups.msn.com/Elisabethville
 

Myriam DORMAL et Nadine WATTEYNE , anciennes de l'IMJ à Élisabethville.
http://users.skynet.be/fa331911

Yves GHISLAIN
http://www.lubumbashi.be

Associations d'anciens coloniaux et de coopérants
http://www.urome.be

Ben DEBOURSE et Jean - Près de 26.000 photos à ce jour (août 2005).
http://http://www.inchi-yetu.be

Suzanne BLOKKEN
http://www.kambove@be.tf

Bernard VERITER - témoignage d'un enfant au Katanga.
http://membres.lycos.fr/crieph/verit/marungu/home_katan.htm

Pierre NYEMBE - un site frère ! A voir !
http://users.skynet.be/lecongo/page1.HTM

Myriam DORMAL - le must des déracinés !
http://groups.msn.com/KinshasaKanangaKisangani/home.htm

Lee Stewart (Munda Wanga) et Mathew van Lierop - sauver le zoo !
 
http://www.lupangu-trust.be.tf

banjadot

Alain FRANCQ
http://likasi.free.fr/

Jean-Jacques MEERT - site très complet.
http://kolwezikat.free.fr/index.htm

Paul CORNU et Liliane SCHRAÛWEN
http://albertville-kalemie.125mb.com/index.htm

Barbara VANDEVELDE
http://www.eppl.be/

Stéphane KOZYREFF - des images inoubliables de Bukavu !
http://www.stiopka.com

Ann GODFROID - tout sur les pierres précieuses.
http://www.mbujimayi-miba.be

Charles STOCKMANS - une mine d'or sur la philatélie du Congo !
http://users.skynet.be/chst/

Patrick POOLS
http://katebe.free.fr/

Françoise HOYAS
http://siskaho.free.fr/index.htm

Myriam DORMAL - ...après 67
http://groups.msn.com/lubum

Jacques et Ann LEFEBVRE (un site sur Luluabourg)
http://www.katembo.be/

Site interactif créé par Myriam DORMAL
http://groups.msn.com/KinshasaKanangaKisangani

Didier HANSELMANN-STROOBANT
http://stanleyville.suisse.st/

CONGO - Alain FRANCQ - site consacré à ce pays avant 1960
http://www.lardc.com/aveboo/Pages/congo.html  

Martine DELCOL et Eddy VAN ZAELEN - site bilingue !
www.congo-1960.be et  www.CongoForum.be

Marie-Dominique HUTEAU et Jean-Claude BIDOIR - Brazza et Léo !
http://md.bidoir.free.fr/index
 

Association Royale des Anciens d'Afrique et Outre-Mer Liège
http://www.anciens-afrique-liege.org/

Jean-Jacques MEERT et Yves GHISLAIN
http://katgate.free.fr/kg/
- site portail : http://katanga.be.tf

Pierre GIELING - un prof belge au Zaïre - site époustouflant !
http://www.chez-pierre.net/

Yves DE WOLF
http://www.kasuku.com/

moambe

Jean-Jacques MEERT - des recettes à vous faire venir l'eau à la bouche !
http://www.moambe.com

Association des Anciens Fonctionnaires et Agents du Congo.
http://home.tiscali.be/afac/

Le site de la communauté juive au Congo
http://sefarad.org/diaspora/congo/index.html

Des dons de particuliers ont contribué à l'élaboration de ce musée à visiter.
http://www.museeafricainnamur.be/

Abdillahi Didier CORNICE - tout sur le kiswahili !
http://mwanasimba.online.fr

Inès, une fille très sympa et pleine d'optimisme. A lire sans tarder !
http://www.tchamouka.net

Pour les ndukus qui voudraient placer ma bannière sur leur site :  

Albert SARLET - bannière nouvelle,  plus lisible que la suivante.
http://users.skynet.be/aloube

Albert SARLET - bannière d'origine,  plus dans le style du site.
http://users.skynet.be/aloube

Témoignage d'un nduku.

Aloubè
, mon frère, de boula matari tu es devenu mganga…ton site là je le kiff à donf…grave !...uchawi totale !Polyphonies de krins, balafons et autres xylophones…le son de l’Afrique profonde et un « tsunami » de jeunesse et de souvenirs…

Nduku ya masomo, même initié, tes gris-gris puissants m’envoûtent encore cœurs et âmes…rajeunissent de 55 ans et font resurgir ces inconscientes racines ayant influencé toute ma vie.

Début 1950…premier départ.. de Lixhe (Visé) à Anvers…du froid, du gris, du noir sous un ciel plombé…quelques larmes et baisés mouillés…le quai et une écluse se perdant dans la brume…estuaire de l’Escaut…cloche de brume…le remorqueur venait de lâcher l’Albertville, le Baudouinville ou le Léopoldville…qu’importe.

Quinze jours de mer…bastingage bordé de bois rongé d’embruns salés…vagues grises et écumes blanches sans fin…poissons volants…jeux de pont…chaises longues et piscine houleuse…resto mis à mal dans le Golfe de Gascogne…les plongeurs et les poupées de Ténériffe…le baptême de l’équateur où le spéculoos à la main je revois encore mon père copieusement enfariné par Neptune et arrosé rampant dans un tuyau de toile…le bal du commandant et quelques robes longues qui, dès Lobito, allaient vite faire place aux capitulas….

Ah !...le chemin de fer du Benguela…2400 km en trois jours…un vrai train de légende…il était une foi dans l’ouest et le train sifflera trois fois sans les méchants…locomotive à bûches crachant vapeurs, fumées sombres et escarbilles comme autant de lucioles nocturnes… wagons de bois à balcons…restaurant avec chèvres et volailles fraîches conservées sur pied…brousses et savanes sans fin…villages déserts ou aux arrêts quelques vendeurs de fruits et souvenirs…notre ouest poussiéreux…

Lobito, Benguela, les ravins sinueux des Monts de Cristal…Cubal, Nova Lisboa, Kuito avant quelle ne devienne ville martyre…Munhango,  Luena… Dilolo où lors du retour pour le second terme, je reçus ma première immatriculation de non indigène (n°5204 vol21 F°180 !) …et enfin le chemin de fer du BCK…Kolwezi…Elisabethville…le Katanga…un nouveau monde... la Californie de notre jeunesse. 

Début 50’...Elisabethville sur le quai de la gare…short kaki, sandales de cuir, casque et quinine dans l’estomac…prêt à la découverte du monde…j’allais avoir 4 ans en juin ! Premier stop au « Guest House Wangermée »…a côté du Bon Marché avant l’initiation à la brousse.

Ton Inongo fut mon Lukafu…route de Kasenga…Minga à gauche…la mission de Lukafu, Kienge…le Luapula…les Kundelungus aux plaines immenses et aux muhulus regorgeant de gibiers.

Mon père y était agent sanitaire…à Lukafu, première nyumba en potopoto et toit de paille…lampe « Coleman »…toile moustiquaire et pieds des lits dans des soucoupes de pétrole…douche sous un fût métallique (1 baril!) chauffé au bois…fer à repasser au makala…four à pain dans une termitière…chasse, pêche, cueillette…l’évènement mensuel…dans un nuage de poussière rouge, la voiture du grec ou du libanais nous alimentant de farine, pétrole, savon et courriers… parfois, une fête traditionnelle… auprès des crépitements d’un grand feu au milieu de chuchotements et des milles stridulations nocturnes de la brousse apparaissaient subitement, dans le fracas de clochettes et de tamtam des êtres sombres, couverts de peaux et de paille ou encore de plumes, de peinture et de masques…battant la poussière dans les cliquetis et les rythmes,…menaçant de sagaies, de flèches et de haches…fasciné, tétanisé je découvrais du haut de mes 5 ans la magie des ancêtres, le contact des esprits…l’animisme sorcier dont je n’ai plus jamais souri et dont je conserve quelques fétiches et gris-gris bienveillants.

Pour le mutoto ma pori, c’était aussi les voitures de fil de fer, la chasse au mupila, les courses de pneus, les hélices de feuilles de manguiers, la découverte des bilulus, simbilikis, kenges… l’épouvantable kinyongo (caméléon) et autres nyamas…seuls quelques cours d’alphabétisation prodigués par ma mère me sortaient encore de la brousse…

Fin 51’, commença mon "apprivoisement" …mi na kwenda mu masomo !... une année de maternelle à l’I.M.J….picotages, pliages, coloriages…dure discipline pour un mutoto ma pori…je ne sais pourquoi, un seul nom m’est resté…sœur Tarcissius !

Et puis, la nouvelle nyumba – avenue Leman 52 – et la vie mondaine…place de la Poste... le soir, relevé de la BP 2120…pour les grands une « Tembo » au café des sports et pour moi la découverte des vendeurs sénégalais…odeurs de cuirs, d’ébènes, d’ivoire et autres encens…aux alentours, Elakat, une galerie et quelques boutiques au début de l’avenue de l’Étoile, la Cophaco, la PEK, le monument aux morts où en 55, drapeau à la main je vis pour la première foi, tout de blanc vêtu, le Roi Baudouin…le roi de tous...

Également, une première voiture familiale... une Chevrolet "Nash 600"...un char noir à l'arrière arrondi... vrais chromes et immense pare-soleil de tôle...V8 de 5,7 lit et 20 litres au cent... aurions-nous pu imaginer une crise pétrolière?...promenades à la mine de l'Étoile... au lac des Dames... et en brousse... vibrant de tôles ondulées... abandonnant de longues traînées de poussière rouge.

Septembre 52…une grande date pour moi…Collège Saint François de Salle…première année avec le père Wijdhooghe…en annexe et écrit de sa main mon premier et le plus beau de mes bulletins…plume « Ballon », ardoise et encriers de céramique blanche…

Totalement mais pas définitivement civilisé, le 22 mars 53 en chemise de soie crème, col marin et chaussures vernies, ce fût ma première communion célébrée en la cathédrale St-Pierre et Paul par Monseigneur de Hemptinne.

Septembre 53…début de 2e année avec madame Delmée…voyons, Michel, quand sur le boulier j’ajoute 3 boules jaunes, 2 blanches, 5 bleues et que j’enlève 5 vertes que reste-t-il ?...heu…je n’ai jamais osé avouer que je n’avais vu que ses longs ongles rouges…(c’est avec tristesse que j’ai appris son décès - je pense début 2004 – n’est-elle pas enterrée au vieux cimetière de Rixensart…près de chez moi…j’ai cherché en vain sa tombe…si quelqu’un pouvait me préciser... j'ai encore des choses à lui dire...)

Janvier 54…premier retour…estuaire de l’Escaut gelé ! moins 18 degré ! grave pour mutoto ma pori de voir le froid coller sa main sur une rambarde métallique …une heure à battre la semelle avant le débarquement… le temps d’absorber le protocole d’accueil du Gouverneur général Pétillon qui était du voyage….

Déjà un exil de six mois…la famille…des après-midi sans fin devant tartes et café à répondre à des gens qui ne connaissaient rien d’autre de l’Afrique que « Tintin au Congo »…une école sinistre (je ne sais même plus laquelle) faite de briques et de béton qui n’avait de chaleureux que ses radiateurs…et déjà ce curieux sentiment d’être au pays tout en étant d’ailleurs…

22 juillet 1954…second départ…nouvelle nyumba à l’angle de l’avenue Kambove et de la Lufira…là où il y avait un manguier sous lequel quelques audacieux dragueurs perchés sur leurs bicyclettes attendaient la sortie des filles de l’IMJ…

Je n’avais qu’à parcourir 150 m. pour arriver au Collège par l’entrée opposée à celle de la procure…et j’ai donc poursuivi le tour de la cour des primaires…avec dans le désordre les professeurs Gérard , Résimont, Plumet…les pères Sterkx, Thomas entouré de quelques disciples admiratifs de ses canas…Ruymers (Tintin aux deux doigts coupés)…Wilmotte (Cyrano)…Seghers…Verfaille et d’autres encore auxquels je tiens a exprimer toute ma reconnaissance pour l’éducation reçue.

Époque rythmée de dictées, de catéchisme, de tables de multiplications, de problèmes de robinets qui coulent…de la cloche des récrés et, tous les midis, du mugissement de la sirène de l’UMHK s’amplifiant et s’estompant sur toute la ville…

Également les Chiros le dimanche…la piscine…l’ancienne chapelle où je fus enfant de cœur... la chorale…le parc avec ses goyaviers et manguiers adossés à la façade de l'IMJ...

Non Aloubè, pour avoir vécu chaque mot, chaque image de ton site, je ne vais pas le refaire…tu étais en 6ième latine en 56…moi en 5ième chez Monsieur Plumet…nul doute que sous les manguiers alignés devant l’ancienne chapelle, les mêmes billes soient passées dans nos poches…

1957, inauguration de la nouvelle église du collège...1958, j'avais 12 ans... décédé le 6 février 1958, Monseigneur de Hemptinne n'était plus là pour ma communion solennelle célébrée le 1 juin et suivie d'un dîner au "Guest House Sabena".

22 juillet 1958...second retour... encore par bateau... découverte de l'expo 58...de la TV noir et blanc(avec Jeannine Lambotte)...mon premier transistor "Novak" habillé de skai beige... lecture assidue des aventures de Bob Morane... époque du rock'n roll... des 33 tours et des Dinky toys...

Un premier trimestre en 6ième latine exilé au Collège Cardinal Mercier... en pension à "Joli-Bois"...une chambre mansardée chez mon titulaire... le bagne!...un monde qui n'était pas le mien fait d'espaces et de lumière... un échec annoncé.

Le 04 janvier 1959...troisième départ et premier voyage en avion... un DC6 Sobelair... durée 3 jours... Bruxelles, Athènes, escale d'un jour au Caire, Khartoum, Bunia et, enfin, E'ville Luano... vol interminable, lent, bruyant... au niveau des nuages avec des trous d'air vertigineux... les sachets dans la pochette des sièges étaient bien utiles.

Cette foi, nyumba avenue Bia... derrière le Théâtre et poursuite de ma sixième latine avec le père Wilmotte... déjà, l'émancipation politique de la colonie faisait débat... Lumumba, Kasavubu... début 59, premiers troubles à Léopoldville... que se passait-il? l'ambiance changeait.

Septembre 59...je recommence ma 6ième latine... janvier 60, la date de l'indépendance est fixée... notion abstraite et incertitudes grandissantes.

Jeudi 30 juin 1960...indépendance cha-cha....dès juillet je découvrais les mots rebelles, mutins, exactions... premières émeutes à Kipushi et dans certains quartiers d'E'ville... les évènements se précipitent... brutalement, un soir de je ne sais plus quel jour, vers 20 h... le tarmac de la Luano... des militaires... pont aérien....ma mère et moi embarquons dans un DC7 de la Sabena... nuit obscure... vers 23 h, escale à Léopoldville et le lendemain matin... Zaventem! - rideau!

Ma jeunesse venait de s'arrêter net... une déchirure dont je ne me suis jamais remis et un nouveau monde que je devais apprendre....

Alors l'Afrique fini?...nenni!... après mes humanités au Collège Saint Pierre, des études d'architecture et quelques boulots belges, la joie dans les années 80 de retrouver l'Afrique comme gestionnaire de projets... au Cameroun, Gabon, Sao Tomé, Guinée Équatoriale, Côte d'Ivoire, Kinshasa, île Maurice... et des voyages en Afrique du sud et à La Réunion...

Je n'ai jamais été bulaya mais mwana, oncle, cousin, papa, patron....et un beau-frère bien boucané... à me demander où sont les miens...

Black mic-mac... une femme blanche et deux fils... une femme noire, un fils et une fille... la seule étoile de mon ciel!

Dans trois ans la pension et peut-être (certainement) un nouvel envol vers le grand sud... seul Mungu connaît mon destin!...mais si le sort m'obligeait à mourir dans l'indifférence d'un home sinistre... j'imagine:

Tiens!...le nègre blanc est mort... on dirait qu'il sourit encore... les blancs ne sauront pas que je leur aurai laissé mon corps pour accompagner mon âme là ou les danses ne sont pas gesticulations mais une jouissance montant des tripes... là où les m'zee (anciens) conservent le respect...

Les bulayas ne sauront pas qu'entraînés par les jinis (esprits), les oreilles pleines de rumbas, makossa et autres rythmes, je serai reparti vers ma jeunesse... que les gri-gri et la magie conserveront à mes yeux délavés le soleil, la lumière et les couleurs de paysages infinis ou fleurissent les flamboyants, bougainvillées, frangipaniers et autres jacarandas.

Si je retourne en poussière... elle ne sera de latérite!

Nous étions 625..... Habari kani?

Namukwaheri...

Michel BONSEN - extrait d'un message à NIAMBO daté du 15 août 2005.

Aloubè est très heureux d'avoir pu réveiller quelques bons souvenirs. Avec toute son amitié.

aloube couleurs mini   Aloube, responsable du site
Akisanti sana - Bakyia muzuri - Kwaheri - A bientôt - Tot ziens - See you soon.                                                          
 

retour à Après 1959

aller à Accueil