Les oxymorons  



1765 ; du grec oxumôron
de oxus "aigu"
et môros, "sot, fou".


Sans dire un mot, il lui dit : " Comment vas-tu ? ".

Un jour qu'il faisait nuit, ....

Les yeux fermés, nous regardions la scène.

Voilà une série d'oxymorons.

Il s'agit donc de phrases ou de textes où, volontairement, on introduit une contradiction entre des mots. Parfois, on obtient un effet poétique : Victor Hugo a écrit " Un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit. "

Pour innover, rien de tel que de travailler sur des thèmes d'actualité (les grands évènements, les sujets de couvertures de magazine, etc.)




Notes :

Paradoxalement, reconnaitre et pratiquer les contradictions dans la langue aident à mieux les percevoir et à les éviter dans les lectures et les productions ultérieures.

Encore une fois, c'est en faisant ce qu'il ne faut pas faire, mais consciemment, que les élèves arrivent à dominer les difficultés.

Cette pratique les amène à vivre de l'intérieur les contradictions qui peuvent s'introduire dans notre discours sans que nous nous en apercevions.

L'absurde n'est pas toujours perceptible la première fois. Le travail de groupe autour des oxymorons permettra de les débusquer rapidement.



INDEX 


Liens de bas de page