L'écriture abécédaire  



 

Alors, Béatrice crut devoir emporter fiévreusement Guy. Heureusement, il jouait: képi, légos, machines n'occupaient plus que raisonnablement sa tanière (un vieux wallon xénophobe y zézayait).

Chacun des mots de cette phrase commence par une lettre dans l'ordre de l'alphabet. C'est relativement facile pour toutes les lettres sauf pour "k" (il n'existe que 190 mots courants commençant par k), pour "w" (50 mots), "x" (40 mots), "y" (40 mots), "z" (130 mots). Ces trois dernières lettres sont particulièrement difficiles vu qu'elles se suivent !

Vous pouvez aussi :

Arthur Amadou, bêtement bohème, compulsait couramment des dictionnaires en empruntant fort fiévreusement...

 




Notes :

Voilà une façon bien agréable d’apprendre ou de réapprendre l’alphabet ! Mais ce n’est pas le seul intérêt de ce jeu.

L’auteur doit obéir en effet non seulement à la contrainte abécédaire mais également aux contraintes de sens : sa phrase doit avoir un sens plus ou moins logique. Il cherchera donc non seulement un mot commençant par telle ou telle lettre mais également un mot qui soit un nom ou un verbe ou un adjectif afin que la syntaxe y trouve son compte.



INDEX


Liens de bas de page