Les cadavres exquis  



En laissant le hasard s'occuper des mots, on peut créer des textes poétiques ou drôles.

C'est un jeu qui se joue à quelques-uns. Sur une feuille de papier pliée en accordéon, chacun(e) écrit en secret une partie de phrase.

Il faut décider au départ de la structure de cette phrase :

N + V (nom et verbe)

N + V + N (nom, verbe et nom) - Le verbe doit pouvoir accepter un complément direct.

N + V + Prép. + N (nom, verbe, préposition et nom) - Le verbe n’accepte pas de complément direct mais seulement un complément indirect.

N + A + V + N (nom, adjectif, verbe et nom)

ou n'importe quelle autre structure de phrase suivant le degré de connaissances grammaticales des élèves.

Quand la feuille a fait le tour des joueurs, on la déplie et l'on peut obtenir des choses étonnantes :

Le ciel entier cache mon amour.

On peut procéder autrement: il faut répondre cette fois à la question "C'est quoi ?"

Le premier qui écrit doit écrire un nom. Le deuxième doit compléter la phrase "C'est..." sans connaitre le nom qui a été écrit.

Quand on déplie la feuille, on peut obtenir des phrases bizarres mais qui peuvent aussi faire réfléchir :

Le bonheur, c'est un grand lac plein de crabes.

Une valise, c'est le moment de partir.

Une autre variante encore : ce sont les "conditions". Le premier joueur énonce une condition et le second écrit une phrase au conditionnel, sans connaitre bien entendu la condition de départ.

Cela peut donner :

Si les poules avaient des dents,

les trains iraient plus vite.

Si j'étais riche,

les sens interdits n'existeraient pas.

Encore une précision : pourquoi "cadavre exquis" ? Ce jeu existait probablement déjà longtemps avant que des poètes célèbres ne le remettent à l'ordre du jour et la première phrase qu'ils obtinrent de cette façon fut

Le cadavre exquis boira le vin nouveau.



Notes :

Ce jeu est fait de surprises continuelles.

En remarquant que beaucoup d’éléments (et surtout pas ceux qu’on attend) peuvent tenir la place du complément direct ou indirect, nous nous rendrons mieux compte de leur spécificité.

De même, ces observations nous introduiront aux notions de transitivité et d’intransitivité du verbe.

En s’apercevant que de nombreux adjectifs s’accordent avec des noms même s’ils ne font pas partie des qualités généralement attribuées à ce nom, nous renforcerons notre compréhension de l’accord de l’adjectif. Cet accord devra d’ailleurs à plusieurs reprises être rétabli puisque dans ce jeu, chaque joueur ignore ce qu’a écrit le précédent. Il s’agira donc alors d’un exercice classique d’accord, mais motivé par la situation vécue.

Enfin, ce jeu est une introduction simple à la poésie. Oser associer des mots qui habituellement ne vivent pas ensemble, c’est un premier pas à franchir aussi bien pour accéder à la création poétique que pour apprécier les poètes surréalistes.



INDEX


Liens de bas de page