http://archive. pcf.be/100000000 0f20dd

1.6 Question no 502 de M. Petitjean du 13 novembre 2007 : Redoublement scolaire dans l’enseignement primaire et secondaire

Moins de 50%des élèves terminent leur 6ème année du secondaire dans les temps et 1 élève sur 5 redouble la 3ème secondaire, selon les taux de retard et de redoublement pour 2006-2007.
Selon le rapport, en primaire, c’est surtout en 1ère (6,4 %) et en 2ème (5,45 %) que les taux de redoublement sont les plus élevés.
Dans le secondaire, 1 élève sur 10 redouble sa 1ère ; 1 sur 5 sa 3ème et 1 sur 6 sa 5ème, des taux qui sont en augmentation. Si on affine les résultats, le technique et le professionnel sont moins bien lotis encore. Ainsi, dans le technique de qualification, 1 élève sur 3 redouble sa 3ème année et 1 sur 5 recommence sa 5ème.
Sachant qu’à la Commission de pilotage de l’enseignement, on pense que les lacunes dans l’apprentissage de la lecture sont à l’origine de cette situation dans l’enseignement primaire.
Madame la Ministre peut-elle me dire ce qui est l’origine de cette situation dans l’enseignement secondaire ?


Réponse : Les redoublements scolaires sont dus à des causes multiples. Il serait bien malaisé d’identifier une cause de façon univoque pour chaque taux de redoublement que vous mentionnez dans votre question. Néanmoins, il est évident que la qualité de l’apprentissage de la langue française est un enjeu fondamental dans la lutte contre le redoublement scolaire.
Le Gouvernement de la Communauté française s’emploie à améliorer le niveau de l’enseignement avec la collaboration de tous les acteurs des équipes pédagogiques présentes dans les écoles et avec tous les acteurs institutionnels qui encadrent, pilotent, contrôlent et régulent notre système éducatif. Le Contrat pour l’école a défini des priorités qui à terme permettront de réduire sensiblement les taux de redoublement que nous observons aujourd’hui dans notre système éducatif.