Jean RAPP (1771-1821)

Quatrième enfant sur 10, Jean Rapp est né le 27 avril 1771, au Koïfhus, au coeur de Colmar (Haut-Rhin), son père étant concierge de l'hôtel de ville. Une plaque commémorative indique l'endroit :

LE GÉNÉRAL

JEAN RAPP EST NÉ

DANS CETTE MAISON

LE 27 AVRIL 1771

 

Place Rapp, à Colmar, sa statue par un autre célèbre fils de la ville, Bartholdi.

 

AU GÉNÉRAL RAPP

 

ses Compatriotes

et ses anciens Frères d'Armes

...Ma parole et sacrée !

Rapp au siège de Dantzick, 1807

 

 

Marengo

Austerlitz Dantzick

Essling

Jéna Moskowa

 

né à colmar

 le 27 avril 1771

mort à rheinweiler

le 8 novembre 1821

 

ce monument

que les allemands ont tenté de détruire

en 1940

a été restauré

en 1948

 

Il existe à Colmar encore un autre monument, bien plus discret, à Jean Rapp. Il s'agit d'une plaque contre le mur d'une caserne, avenue du Général de Gaulle, à l'ouest de la ville. Elle porte le texte :

GÉNÉRAL RAPP

ILLUSTRE SOLDAT

DE L'ÉPOPÉE IMPÉRIALE

NÉ À COLMAR EN 1772

 

 

 

Le 12 janvier 1816, le général Rapp épousa la fille du châtelain, de Rheinweiler, décédé en 1813, la baronne Albertine Charlotte von Rotbergen. Rheinweiler, petit village dépendant de Bad-Bellingen, se trouve  à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Mulhouse, sur la rive droite du Rhin. Rapp racheta le château le  9 août 1817 pour la somme de 121.165 francs.

Le château existe encore de nos jours. Vous en trouverez une photo sur ce site : http://mitglied.lycos.de/rheinweiler/

 

Tombe du général Rapp au cimetière du Ladhof, à Colmar.

Et le détail de l'inscription:

D.O.M.

Ici repose le Comte Jean Rapp

Lieutenant Général Pair de France

Premier Chambellan Maître de la Garde Robe du Roi

Grand Cordon de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur

Commandant de l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis

Grand Cordon de l'Ordre Militaire de Maximilien Joseph

de Bavière et du Lion Palatin

Grand Croix de l'Ordre de la Fidélité de Bade

Chevalier de l'Ordre Imp. de la Cour. de Fer d'Autriche

Membre du Consistoire de la Confession d'Augsbourg

Vice-Président de la Société Biblique Protestante de Paris

Né à Colmar le XXVII Avril MDCCLXXI Mort à Rheinweiler le VIII Novembre MDCCCXXI

 

La même inscription, à deux mots près, figure sur la plaque de marbre fermant la niche qui contient son cœur dans l'église Saint-Matthieu à Colmar. Cette église avait été choisie par son épouse, parce que c'était l'église que le général avait fréquenté, étant petit.

Retour à la page Généraux

Retour à la page d'accueil