Pati Helen-Kent

Pati Helen-Kent Après avoir obtenu à l’UCL une licence en Philologie Germanique et avoir enseigné les langues, Pati Helen-Kent se tourne vers le chant. Au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle obtient d’emblée un Premier Prix de Chant-Opéra et d’Art Lyrique. Aux mois d’août 86 et 87, elle participe aux stages d’été de l’ECOV (European Centre for Opera and Vocal Arts) à Alden Biesen où elle rencontre Mmes Vera Rosza et Loh Siew-Tuan, qui deviendront respectivement ses professeurs attitrés. Avec diverses associations lyriques, elle joue les rôles suivants : La Comtesse (Le Nozze di Figaro de Mozart), Cleopatra (Giulio Cesare de Haendel), Female Chorus (The Rape of Lucretia de Britten), Ellen (Ben de David Miller), Fiordiligi (Cosi fan tutte de Mozart) et La Femme (Le Pauvre Matelot de Milhaud). Elle se consacre également à la mélodie et à l’oratorio. En mai 88, elle participe au Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique pour le chant et obtient une brillante place en demi-finale. A la suite de quoi, la direction du Concours lui accorde une bourse d’étude pour l’année 88-89. Depuis octobre 90, elle est régulièrement invitée à l’Opéra d’Anvers, où elle interprète la Quatrième puis la Cinquième Vierge (Elektra de Strauss) et Bianca (La Rondine de Puccini). En décembre 91, elle est ein Peri (Das Paradies und die Peri de Schumann) au Théâtre Royal de la Monnaie, dans ce même théâtre, elle participe à la rencontre musicale : Cole Porter Songs en avril 93. En janvier 92, elle est Ortlinde (Die Walküre de Wagner) à l’Opéra Royal de Wallonie et en octobre 93, elle est la Deuxième Dame (Die Zaüberflöte de Mozart) dans le même théâtre. En juin 93, elle obtient le diplôme supérieur en art lyrique avec grande distinction au Conservatoire Royal de Liège. Depuis quelques temps, elle s’intéresse à l’opérette allemande et s’est produite avec le Brussels Operette Teather dans diverses oeuvres de Strauss II, O.Strauss, Lehar et Lortzing. En novembre 93, elle est Donna Anna (Don Giovanni de Mozart) dans un spectacle de Charles Kleinberg. En août 95, elle est Donna Elvira (Don Giovanni de Mozart) au Château de la Hulpe. En janvier 98, elle chante Bouchara de Claude Vivier avec l’Ensemble Ictus. En mars 98, elle est Fata Morgana (L’Amour des Trois Oranges de Prokofiev) à l’Opéra Studio de la Monnaie. En mars 98 également, elle chante le rôle titre dans la Csardasfürstin de Kalman avec le Kortrijks Lyrisch Toneel.