Ingrid Procureur, harpiste.

Ingrid Procureur est lauréate des Conservatoires royaux de Musique de Bruxelles et Mons pour la harpe et la musique de chambre.
Elle remporte ensuite le Premier prix de harpe au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Ingrid étudie le piano avec son père et, à son contact, se passionne tant pour la musique classique que pour le jazz., abordant, ensuite, avec le même enthousiasme, musiques japonaise et chinoise, irlandaise et galloise…, son souci permanent demeurant la musicalité.
Harpiste soucieuse de perfection, dans la sonorité et dans l’interprétation, Ingrid est sollicitée, par les principaux orchestres belges et, d’autre part, soliste de renommée internationale, elle se produit en Europe occidentale et au Japon, en récital et en soliste, au sein d’ensembles de musique de chambre et d’orchestres.
Ingrid crée un trio unique au monde, en faisant appel à une vibraphoniste et à un contrebassiste. Des œuvres spécifiques pour ce type de trio n’existant pas actuellement, elle écrit des arrangements pour le « trio de l’imaginaire »; parfois, la harpiste rend elle-même « hommage à l’imaginaire »…
Parallèlement à cette carrière musicale, elle a un parcours pédagogique solide en enseignant à Bruxelles et dans plusieurs autres Académies de Musique (Charleroi, Anderlecht, Mons, Courcelles). Elle a également enseigné à Tokyo en tant que professeur invité.
Que ce soit en musique occidentale ou Japonaise, la discographie d'Ingrid Procureur est abondante et très variée.