Thérèse Hobsig

D'origine viennoise, Thérèse Hobsig fit ses études musicales au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles sous la direction des Maîtres Valéry Affanasiev et André Dumortier. Thérèse Hobsig n'a cessé de se perfectionner auprès de ce Maître.

Titulaire des 1ers Prix de Solfège, Piano, Histoire de la Musique et Accompagnement au Clavier, elle se souvient avec gratitude de l'enseignement des compositeurs belges V. Legley (1915-1994), J. Stehman (1912-1975) et J. Leduc (1932).

Elle enseigna préalablement la Didactique du Solfège à l'IMEP et participa à l'élaboration de l'option "Arts d'expression" dans l'enseignement rénové.

Au sein de son enseignement du piano, Thérèse Hobsig a créé un nouveau cours d'improvisation au clavier basée sur la sonorisation de Films Muets ("Les Muets du Jeudi" et "Les Muets de Woluwé").

Passionnée par le chant, qu'elle pratique également, elle est aussi titulaire du  cours Clavier pour Chanteurs.

Avec le trompettiste Jacques De Vleeschouwer, Thérèse Hobsig a formé un duo qui a étonné par ses arrangements de musique américaine dont la célèbre Rhapsodie in Blue de George Gershwin.

Aussi, Thérèse Hobsig trouve important de participer régulièrement à la création d'œuvres belges en tant que soliste ou au sein d'une formation (Festival de Musique Belge).

Elle accompagne depuis quelques années le baryton Charles Haas dans des œuvres du répertoire allemand et français (par exemple, le Bal Masqué et le Travail du Peintre de Francis Poulenc).

En 2001, elle a joué les Variations Symphoniques de César Franck avec l'Orchestre Philharmonique d'Uccle, sous la direction d'André Philippe.

La même année, son interprétation des Variations Goldberg de J.-S. Bach en la merveilleuse Chapelle de Marie la Misérable en Woluwe est resté un événement musical.