Antiquité de l'astrologie védique

© Marie-Christine Sclifet 25/9/2002

 

Introduction

Selon les indiens (d'Inde), leur astrologie date de plus de 5000 ans et les
Védas, qui sont les écrits les plus anciens, dits 'révélations', datent de bien avant encore...

Les "hindous" donnent des dates de leur Histoire se situant en 3000 avt JC,
5000 avt JC, 7000 avt JC, et même avant... jusqu'à 100 000 avt JC et plus...

Alors... mythe ou réalité ?

 


Thèse :

Puisque le Rig-Véda (le premier et le plus ancien des Védas) est le texte le
plus vieux (1) de l'Inde, il reste donc à dater le Rig-Véda pour avoir un repère
temporel sur lequel se baser pour dater les autres textes védiques, et également
l'astrologie, dont les principes fondamentaux existent déjà dans le Rig-Véda.

 


Dater le Rig-Véda :

Je commencerai par expliquer les datations des textes védiques selon la
version traditionnelle indienne et selon la version officielle 'de l'école
de Muller'. Après avoir exposé leurs points de vue et théories respectifs,
je vais essayer de démontrer la validité ou l'invalidité de leurs
assertions.

 

1° De quand datent les Védas ?

D'après ce qu'on nous enseigne à l'école et qui se trouve encore dans les
dictionnaires et les encyclopédies, un peuple nomade provenant du Caucase a
envahi l'Inde au 2e millénaire avt JC, et y a laissé des écrits, les Védas.

Ce peuple de nomades à peau claire serait également responsable de la
dissémination des langues indo-européennes dont feraient partie le Sanskrit,
le Grec et le Latin.

Selon la chronologie de Mueller des textes védiques, le plus ancien de
ceux-ci, le Rig-Véda, daterait de 1200 avt JC.

Le problème dans la datation de l'astrologie védique, des textes védiques et
des Védas, réside dans l'âge que Mueller a attribué aux Védas (max 1200 avt
JC selon sa théorie qui est devenue la version 'officielle').

En effet, si le Rig-Véda, qui est le texte védique le plus ancien (1), date
de 1200 avt JC, il est de ce fait difficilement vraisemblable que
l'astrologie védique, qui provient des Védas, ait pu être antérieure à cette
date.

 

2° L'ancienneté attribuée aux Védas par la version officielle (max 1200 BC)

n'est pas en accord avec celle de la chronologie indienne, qui donne des
dates bien plus anciennes (jusqu'à 3900 avt JC et plus).

D'où vient cette différence et qui a raison ?

 

3° Version officielle de l'âge des Védas = 1200 BC maximum

La datation du plus ancien des Védas (1200 avt JC) a pour origine la
"théorie de l'invasion aryenne" (version officielle).

Cette théorie, introduite au 19e S, explique que le peuple à l'origine des
Védas, et par conséquent de la culture védique, émigra du Caucase pour
envahir le sous-continent indien à partir de 1500 avant JC. (2)

C'est Muller, un orientaliste du 19e S., qui a 'inventé' la 'théorie de
l'invasion aryenne' et qui l'a située vers 1500 avt JC, pour l'accorder avec
la chronologie biblique (3)

La théorie de l'invasion aryenne prit naissance comme suit : L'hypothèse de
l'abbé Dubois (4) d'une migration en Inde d'un peuple provenant d'Asie
centrale a été reprise par Muller, qui l'a transformée en "théorie de
l'invasion aryenne".

Muller traduisit le mot "arya", qui signifie "noble de par sa naissance et
sa façon d'agir", par le mot "aryen" qu'il interpréta comme étant une race à
peau claire, et Mueller donna ensuite le nom de "Dravidiens" à la population
à peau foncée qui occupait l'Inde avant cette prétendue invasion aryenne.

La théorie de ces 'races' provient d'une interprétation erronée de "la
guerre entre les puissances de la lumière et celles de l'obscurité" indiquée
dans les écritures védiques antiques, et qui a donné "le combat entre
peuples à peau claire et peuples à peau foncée".


Et c'est ainsi que cette partie de l'Histoire est née, et que l'on enseigne
depuis lors que des peuplades indo-européennes provenant d'Asie centrale ont
envahi le sous-continent indien vers 1500 avt JC, et y ont laissé la
littérature védique.

On enseigne cela depuis plus d'un siècle dans nos écoles occidentales mais
également toujours dans les écoles indiennes!

 

Max Muller détermina ensuite, d'après le style de grammaire sanskrite
utilisée dans chaque texte, que le Rig-Veda était le texte le plus ancien et
que les Upanishads étaient parmis les plus récents.

Muller prit alors la naissance de Buddha, +/- 600 ans avant J.C., comme
étant la fin de l'ère védique. A partir de cette date, et en remontant dans
le passé, il décida d'ajouter un intervalle arbitraire de 200 ans entre
différentes catégories d'écrits.

Ainsi, selon la théorie de Mueller, la chronologie des textes védiques
serait celle-ci:

- Rig-Veda : 1200 avt J.C.
- Sama-Veda, Yajur-Veda, Atharva-Veda : 1000 avt J.C.
- Brahmanas : 800 avt J.C.
- Upanishads, Aranyakas : 600 avt J.C.


Les écritures les plus anciennes de l'Inde seraient ainsi datées, en conséquence
de la théorie de Muller sur l'invasion aryenne, de 1200 avant J.C. tout au plus.

 

4° Des sections du Rig-Véda, le plus ancien texte (1),
datent de 3900 avt JC et plus...


Qu'en est-il... ? Et quelle antiquité pour la littérature védique ?

Tout d'abord, il est important de savoir que la majorité des textes védiques
sont reliés entre eux par une chronologie. Aussi, lorsqu'on cherche à dater
les textes védiques, il est important de garder à l'esprit cette chronologie.

Ainsi, les Védas ont été composés dans l'ordre suivant : le Rig-Véda, le
Sama-Véda, le Yajur-Véda, et l'Atharva-Véda.

Les Védangas et les Upa-Védas ont été composés après les Védas, tout comme
les épopées du Mahabharata et du Ramayana, les Upanishads, et les Puranas (1).

La chronologie traditionnelle indienne place l'épopée du Mahabharata en 3100
avt JC, du Ramayana en 4300 avt JC, et Manu vers 6776 avt JC.

 

Les textes védiques contiennent de nombreuses références astronomiques
(éclipses, configurations planétaires, etc...) qui correspondent au moment
précis où ces différents textes furent composés. Ces références permettent
aujourd'hui de déterminer l'époque de la composition de ces textes.

Note : ! avant l'ère des ordinateurs, il était absolument impossible de
falsifier ce type d'information, => les événements astronomiques indiqués
dans ces textes ont bien été vécus par ceux qui les ont décrits.

Ainsi :

le Rig-Véda 5:40:5-9 décrit une éclipse solaire en 3928 avt JC :
C'était une éclipse centrale et non-totale, qui a eu lieu l'après-midi sur
le méridien de Kurukshetra, un jour donné après le solstice d'été... D'après
P.C. Sengupta, historien des Sciences, une seule date satisfait toutes
les conditions : le 26 juillet 3928 avt JC. Sources : (5)

Herman G. Jacobi :
En 1894, il a daté (calculs basés sur la précession) le Rig-Véda des 5e &
4e millénaire avt JC. Source : (6)

Le Yajur-Véda et l'Atharva-Véda contiennent des éléments datés à 2400 avt JC.
Le Yajur-Véda et l'Atharva-Véda parlent de l'équinoxe vernal se situant
dans le nakshatra Krittika (les Pléïades - de 26°40' Bélier à 10° Taureau),
et du solstice d'été (ayana) se situant dans le nakshatra Magha (de 0° à
13°20' Lion). Ceci donne comme datation +/- 2400 avt JC. Source : (7)

Au vu de ce qui précède, le Rig-Véda peut être daté de minimum 3900 avt JC.

 


5° Analyse du point de vue indien :

Quelles sont les 'preuves' archéologiques qui peuvent étayer les datations
astronomiques des textes védiques ?

 

1. L'Inde possède les vestiges archéologiques qui sont parmi les plus étendus
et les plus anciens au monde.


L'Inde Harappéenne ou l'Inde de la prétendue "civilisation de la vallée de l'Indus"
était la plus grande civilisation urbaine dans le monde au troisième millénaire avt JC
(3300-1900 avt JC). (8)

Chronologie générale de la civilisation de la "Vallée de l'Indus" (9) :

Phase Harappéenne la plus récente : 1900 à 1300 avt JC
Phase Harappéenne : 2600 à 1900 avt JC
Harappa la plus ancienne (plusieurs Phases) : 5500 à 2600 avt JC
Mehrgarh : 7000 - 5500 avt JC1.

Plus d'un millier de sites archéologiques ont révélé une culture antique
impressionnante. Voir surtout les découvertes (faites déjà depuis le début
du 20e S.) à Mohenjodaro et à Harappa (sur les berges du Sindhu, ou
'Indus'). http://www.harappa.com/indus/map1.html
(Note : Harappa est indiqué dans les Védas).

Les fouilles archéologiques et les analyses scientifiques concluent que la
civilisation Sindhu-Sarasvati a connu sa période de gloire au 3e millénaire
avant J.C. A son apogée, cette civilisation s'étendait sur un territoire
s'étendant du fleuve du Gange à l'Est jusqu'en Afghanistan à l'Ouest, de la
frontière de l'Iran à près de Bombay.

voir le site : 'The Ancient Indus Valey' (très complet !) :
http://www.harappa.com/har/har0.html

 

2. Les vestiges témoignent d'une richesse culturelle hors pair,

tant spirituellement que matériellement : planification urbaine remarquable (rues
orientées selon les points cardinaux et à angles droits), splendeur de
l'architecture, temples, maisons à plusieurs étages construites en
briques, magasins, entrepôts, bains privés et publics (10), systèmes
d'égouts sophistiqués (très rares à l'époque !), objets d'artisanat, usage
de céramique (!), faïences, métaux, bijoux (11), utilisation d'unités
standardisées de mesures et de poids (12), première écriture (!!), etc...

 

3. Le script "Harappa" a finalement révélé récemment ses secrets :

La langue est maintenant reconnue comme étant définitivement de souche
sanskrite (un 'proto' brahmi).
Les scripts les plus anciens d'Harappa datent de 5500 ans...

Photos du script 'Harappa' : http://www.harappa.com/indus2/index.html
(cliquer sur 'early writing' - '16 tablets' - et 're-excavations')

Presse (BBC) (13) - Sources (14) - Autres photos du script Harappa (15)

 

4. Récemment, un nouvel ensemble de villes a été trouvé en Inde,

comme les emplacements de Dwaraka et alentours, par S.R. Rao
et l'Institut National de l'Océanographie d'Inde, villes qui sont intermédiaires
entre celles de la civilisation Harappa et celles de l'Inde la plus antique.
(note : les textes védiques parlent de Dwaraka).

Sources & images : (16)

 

5. Les récentes découvertes de l'archéologie sous-marine indienne

ont mis à jour ce qui pourrait être la plus vieille 'cité' du monde, dans la vallée de
Cambay, tout près de la civilisation Sarasvati-Sindhus. Il y a des traces
de civilisation humaine de par la structure de la 'cité' révélée par les
sonars, des pierres précieuses trouées qu'on y a trouvé, etc...

Cette 'cité' date de minimum 7000 ans (5000 avt JC).
Un vestige y a été trouvé datant de 9500 ans (7500 avt JC)...

Sources & images : (17) - Presse : BBC & Indian Express : (18)

 

6. A Merhgarh (7000-5500 avt JC),

à 300 kilomètres au nord de Mohenjo-Daro, on a découvert les vestiges
d'une communauté datant de plus de 8500 ans.

Sources & images : (19)

 

7. Seulement 30% environ des sites archéologiques ont fait l'objet de
fouilles...

...et, comme un certain nombre de sites sont situés au Pakistan et en
Afganisthan, il y a comme quelques empêchements politiques...

 

 


6° Analyse du point de vue occidental : La datation du Rig-Véda à 1200 avt JC,

et celle des autres textes védiques comme étant ultérieurs à celui-ci reposent-elles
sur des fondements scientifiques et/ou archéologiques ?

Eh bien non. Et de plus, la théorie de l'invasion aryenne (TIA), qui est à
l'origine de la chronologie de Mueller et de sa datation du Rig-Véda à 1200
avant JC, est en contradiction avec les découvertes et évidences
archéologiques, géologiques, anthropologiques, et génétiques de ces 2
dernières décennies.


1. le Rig-Véda (le premier Véda) fait l'éloge de la Saraswati (ou Sarasvati),
un immense fleuve dont la largeur atteignait 7 km par endroits.

Mais, comme nulle trace ne semblait exister du fleuve légendaire, la
Saraswati a été prise pour un mythe pendant près de deux siècles par
l'Etablishment académique. Et les textes védiques furent, par voie de
conséquence, également considérés comme une collection de poésies, de
légendes, et de récits mythiques.

Or, les récentes photographies par satellite ont démontré l'existence d'un
fleuve asséché qui est bien la Saraswati. De plus, un grand nombre de sites
archéologiques du Nord de l'Inde ont révélé au cours de ces dernières
décennies les vestiges de cités védiques s'étendant autrefois le long des
berges de la Saraswati.

Donc... :

- Le fleuve dont parle le RigVeda a existé, et se situe en Inde,
- ce que décrivent les Védas, une civilisation florissante le long de la
Saraswati, est vérifié par les fouilles archéologiques,
- les Védas décrivent donc bien la réalité de l'époque où ils ont été
consignés.


Malheureusement, la Saraswati finit par s'assécher sur une période de
plusieurs siècles pour se tarir complètement vers 1900 ans avant J.C.

Le Rig-Véda a donc du être écrit bien avant cette époque...

Cela a comme conséquence que la théorie de l'invasion aryenne
vers 1500 avt JC n'est pas valable puisque les Védas,
qui sont
soi-disant les écrits laissés par les 'envahisseurs' aryens
du Caucase de 1200 à 1000 avt JC, décrivent une civilisation qui a
existé avant 1900 avt JC, et qui s'est développée le long de la Saraswati
pendant de longs millénaires.

 

2. Les nomades du Caucase, s'ils étaient les auteurs des Védas, n'ont jamais
mentionné quoi que ce soit de leur pays d'origine...

Les Védas n'indiquent d'ailleurs aucune provenance étrangère : tout vient d'Inde.
Toutes les montagnes et les 7 fleuves amplement décrits et glorifiés au
cours des textes védiques correspondent exclusivement à ceux de l'Inde.

De plus, même le Rig-Véda fait référence à l'océan (samudra) près d'une
centaine de fois, et également à des bateaux, des fleuves...
Et les anciens dieux védiques sont des dieux provenant de l'océan...

 

3. les aryens auraient apporté le cheval en Inde au 2e millénaire avt JC selon la TIA.

Or, des ossements de chevaux vieux de 5000 avt JC ont été
trouvés en Inde.

 

4. La chronologie de Max Muller pour la composition des divers textes
védiques basée sur le développement de la grammaire sanskrite est fort
vraisemblable, mais les intervalles de temps suggérés (200 ans) ne sont que
suppositions de Mueller.

L'écart arbitraire de 200 ans entre les textes védiques proposé est
beaucoup trop court. En effet, l'évolution des languages humains s'effectue
beaucoup plus lentement. Et en plus, il y a eu plus de modifications
linguistiques dans le Sanskrit védique classique que dans le Sanskrit
classique de Panini, qui existe déjà depuis 2500 ans.


5. Il existe une continuité dans la morphologie de l'écriture :
du script
Harrapéen en passant par le Brahmi pour arriver au script Devanagari (le
Sanskrit écrit tel que nous le connaissons).


6. la continuité de la culture védique (vestiges différentes époques +
continuité culturelle entre la civilisation Shindu-Sarasvati et la société
indienne médiévale) contredit la TIA.


7. La sagesse spirituelle des textes védiques est ignorée selon le point de
vue qui dit que les Védas sont seulement de la poésie d'envahisseurs
barbares. Et cela malgré le fait que les Védas étaient la base des grandes
traditions yogiques et mystiques de l'Asie.


8. Les autels découverts dans les sites Indus-Sarasvati
(3000 avt JC) ont
été construits selon des calculs très précis préconisés par les
Shulba Sutras => ces textes sont antérieurs à la construction des autels.


9. Non seulement la littérature védique a été ignorée,
mais la littérature
védique a été séparée des grands vestiges archéologiques d'Harappa, comme
s'il y avait en Inde "une littérature sans civilisation", et "une
civilisation sans littérature"...


10. Et les objets et écriture mis à jour lors des fouilles archéologiques
de la vallée de l'Indus montrent qu'il s'agissait bien d'une culture védique :

statuettes de dieux védiques (20), Swastikas, figures dans des postures de
yoga (20, 21), autels et objets utilisés lors de rituels décrits dans les
"Brahmanas" védiques, etc...

Images : (20) & (21) - Sources : (22) & (23) & (24)

 


7° Datation de l'astrologie védique :

 

1. Les principes fondamentaux de l'astrologie védique sont déjà dans le Rig-Véda :

- le Rig-Veda peut être daté de 3900 avt JC
Comme les Védas sont des compilations de plusieurs révélations, qui ont de
plus été précédées d'une longue transmission orale => Rig-Véda date de bien
avant 3900 avt JC.

- les principes de base de l'astrologie védique se trouvent dans le Jyotisha
Vedanga, un texte développant les concepts déjà inclus dans les Védas.
=> concepts de l'astrologie védique dateraient aussi d'avant 3900 avt JC ?


2. astrologie védique basée sur Parasara :

- BPHS de Parasara = compilation à l'époque de l'astrologie indienne védique
(avant = tradition orale)

- D'après la chronologie védique, la datation d'événénements historiques
(comme la guerre du Mahabharata), et les recoupements entre ces différentes
informations, Parasara a existé vers 3100 JC

=> astrologie védique existe depuis minimum 5100 ans.

 

3. Autres textes d'astrologie indienne antiques :

Les Upadesa sutras de Jaimini, le Brighu Samhita, etc...

 

4. Nakshatras :

Les nakshatras sont un système unique de l'Inde, dont la création date du
Rig-Véda (donc au 4e millénaire avt JC).

Sources : (23) & (24) & (25)

 

5. En 1790, le mathématicien écossais John Playfair

a démontré que la plus ancienne date des observations astronomiques
enregistrées dans les éphémérides en cours (au 18e S.) parmi les astrologues
indiens était de 4300 avt JC.

Sources : (24) & (26)

 

6. l'astronome français Jean-Sylvain Bailly (fin 18e) a dit :

"les mouvements des étoiles calculés par les Hindous il y a environ 4500
ans ne varient même pas d'une seule minute des tables [modernes] de
Cassini et de Meyer. Les tables indiennes donnent la même variation annuelle
de la Lune que celle découverte par Tycho Brahé - une variation inconnue à
l'école d'Alexandrie mais également des Arabes."

Sources : (24) & (27)

 

7. Si l'astrologie horoscopique naquit à Alexandrie en 332 avt JC,

comment les astrologues de la Cour ont-ils pu prédire, en 560 avt JC,
en examinant le thème natal du Prince Siddhartha (Gautama Buddha), qu'il
serait "le roi des rois ou l'empereur des 'ascètes' ?

 

8. L'astrologie horoscopique date au moins du Rig-Véda (3900 avt JC) :

Le Jyotish comprend 3 parties : Siddhanta, Samhita, et Hora. (Narada
Samhita, I-4)

Hora est l'astrologie prédictive, et signifie l'étude du Temps.
Hora est divisée en différentes sections :
- Jataka, ou astrologie horoscopique,
- Prasna, ou astrologie horaire,
- Muhurtha, ou astrologie d'élection.

Il y a 6 Védangas (appendices des Védas) dont le Jyotisha Védanga (28).
Et chaque Véda possède son propre Védanga Jyotisha.

Ainsi, le Vedanga Jyotisha (VJ) est disponible en plusieurs versions :
- le Rig-VJ, le plus ancien, a 36 vers,
- le Yajur-VJ, a 43 vers.

Le Yajur-VJ parle d'un événement astronomique (29) daté vers 1500 avt JC
=> le Rig-VJ date de bien avant 1500 avt JC.

Source : (30)

 

Je tiens également à ajouter qu'à l'heure où je vous parle, des milliers de
textes astrologiques en sanskrit attendent toujours d'être traduits...

 

9. Les 12 signes du zodiaque, ainsi que les 7 planètes et les noeuds sont
indiqués à plusieurs reprises dans le Rig-Véda (3900 avt JC) :

Le Zodiaque :

Aussi étonnant que cela puisse paraître à certains occidentaux, on trouve la
présence du zodiaque dans le Rig-Veda.

L'origine du zodiaque des 12 signes est habituellement attribuée à Babylone
aux alentours de 600 avt JC

Or, dans le Rig-Véda (RV 1:164:11), il est dit que : "la roue du Soleil dans
le ciel a 12 rais, et est subdivisée en 360 paires de "fils". Ces "fils"
sont les jours (composé de jours et de nuits). Ce chiffre 360 est également
la base de la division du cercle en 360°, division dite "babylonienne".

La division en 12 suggère déjà le zodiaque, mais certains signes (sidéraux)
du zodiaque sont également mentionnés dans le Rig-Véda.

Ainsi :

- Vrishabha (le Taureau) (RV 6:47:5 et 8:93:1)
- Mithuna (les Gémeaux) (RV 3:39.3)
- Simha (le Lion) (RV 5:83:3 et 9:89:3)
- Kanya (la Vierge) (RV 6:49:7)


Ici aussi, la datation des événements astronomiques relatifs à ces signes
sidéraux les situe vers 4000 avt JC.

La référence à l'équinoxe du printemps dans le signe sidéral du Taureau
(Vrishabha), la situe au 4ème millénaire avt JC. Ce même vers lie ce mois du
Taureau avec son opposé "Jyeshtha" (nakshatra de 16°40' à 30° Scorpion,
coïncidant avec l'équinoxe d'automne), confirmant par là que la dénomination
Vrishabha (Taureau) est employée ici dans un sens astronomique et calendaire.

La Vierge (Kanya) est associée à Chitra.
Chitra est le nakshatra (astérisme) qui contient Spica (l'Epi de la
Vierge), dissipant ainsi tout doute quant au fait que Kanya (Vierge)
signifie la sixième constellation du zodiaque.


Ceci signifie que le zodiaque est aussi vieux que le Véda le plus ancien, et
qu'il a été inventé en Inde bien avant Babylone !


Sources : (23)

 

10. Harappa : les 'signes' du zodiaque et les planètes existaient déjà au 3e
millénaire avt JC :

(les liens renvoient à des images)


- les Poissons
http://www.harappa.com/script/parpola7.html
http://www.harappa.com/script/parpola8.html

- le Verseau
http://www.harappa.com/script/parpola7.html

- le Taureau, le Scorpion
http://www.harappa.com/indus/54.html
http://www.harappa.com/indus/56.html
http://www.harappa.com/indus/27.html
http://freepages.history.rootsweb.com/~catshaman/121Indus/02Indussym4.htm

- le Bélier
http://www.harappa.com/figurines/38.html

- les Pléïades
http://www.harappa.com/script/parpola12.html
http://www.harappa.com/indus/34.html

- Saturne, Mercure, Vénus, Pléïades, Aldébaran (Rohini), etc...
http://www.harappa.com/script/parpola9.html
http://www.harappa.com/script/parpola10.html
http://www.harappa.com/script/maha9.html
http://www.harappa.com/script/maha10.html

 

Egalement, le déchiffrage du script 'Harappa' indique qu'on parlait bien de références
stellaires, de planètes, de constellations...

Sources : (31)


Vu que le Rig-Veda peut être daté avec quasi certitude à minimum 4000 avt
JC, et que les signes et planètes y étaient déjà mentionnés + vestiges
stellaires et script d'Harappa => les 12 signes et les 7 planètes ont pour
origine l'Inde et non la Mésopotamie ou la Grèce !

 

Conclusion :

La théorie de l'invasion aryenne ne tenant pas, la datation 'supposée'
(version officielle) des Védas et autres textes védiques n'est donc pas
valide.

L'important est d'établir les parallélismes entre l'étude du contenu des
textes védiques (contenu 'compris' à la lumière de notre compréhension
actuelle), et la réalité des récentes découvertes archéologiques et
scientifiques.

Ainsi, au vu de ce qui précède, tant au niveau de la datation astronomique
des textes védiques que de leur contenu, que des vestiges d'Harappa et de
ce qu'a révélé le déchiffrage du script Harappa, je ne peux qu'en conclure
que l'astrologie védique date bien de 5000 ans ou plus...

 

© Marie-Christine Sclifet 25/9/2002
mise à jour du 3/10/2002

 

Notes, sources, images et infos supplémentaires :

 

(1) Exceptés les Puranas qui, s'ils ont été transcrits plus récemment que
les Védas, n'en sont pas moins la compilation écrite de la tradition orale
de l'histoire indienne la plus antique, celle de Manu.

Selon les Puranas, Manu était le patriarche qui établit son royaume en Inde
du nord après avoir survécu au déluge et, si l'on se réfère à la liste des
rois mentionnés dans les listes dynastiques des Puranas, liste déjà connue
des ambassadeurs grecs à la cour de Chandragupta au 4ème siècle avt JC, Manu
devrait avoir vécu au 7ème millénaire avt JC.
Le mythe de l'Atlantide a probablement une origine semblable.

Puranic Time and the Archeological Record [PDF] :
http://www.shyamasundaradasa.com/etc...

+ lire aussi (23)

--------------------------

(2) http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/a/a0006073_p0.html

--------------------------

(3) La 'Création' du monde en 4004 avt JC et le déluge en 2500 avt JC.

--------------------------

(4) Abbé Dubois : évangéliste français du début 19e S. ayant résidé de
longues années en Inde. A écrit "Hindu Manners, Customs and Ceremonies",
préfacé par Friedrich Max Muller.
http://shop.store.yahoo.com/doverpublications/0486421155.html

--------------------------

(5) 1ère datation de l'éclipse par P.C. Sengupta : "The solar eclipse in the
Rgveda and the Date of Atri" - Journal of the Royal Asiatic Society of
Bengal Letters - 1941/7, pg 92-113

P.C. Sengupta : "Ancient Indian Chronology" - Calcutta 1947

K.V. Sarma: "A Solar Eclipse Recorded in the RgVeda"

Haribhai Pandya et al. : "Issues in Vedic Astronomy and Astrology" - Motilal
Banarsidass - Delhi 1992, pg 217-224

N.S. Rajaram & D. Frawley : "Vedic Aryans and the Origins of Civilization" -
WH Press - Quebec 1995, pg 106

--------------------------

(6) Hermann G.Jacobi, "On the Date of the Rigveda" (1894), réédité par
K.C. Verma et al. eds : Rtambhara - Studies in Indology, Society for
Indic Studies - Ghaziabad 1986, pg 91- 99

--------------------------

(7) Dr. Koenraad Elst : "Astronomical data and Aryan question" [PDF]
http://pws.the-ecorp.com/~chbrugmans/articles/uk_pdf/astronomy.pdf

--------------------------

(8) Yahoo! - Encyclopédie / la civilisation de l'Indus :
http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/ni/ni_2232_p0.html
http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/ni/ni_2232_p1.html

--------------------------

(9) http://www.harappa.com/indus3/e2.html

--------------------------

(10) http://www.harappa.com/indus/8.html

--------------------------

(11) http://www.harappa.com/indus/79.html

--------------------------

(12) En Inde, le système décimal était déjà en place durant la période
harappéenne, comme l'indiquent les poids et mesures trouvés à Harappa :
http://www.harappa.com/indus/21.html

--------------------------

(13) BBC May 4, 1999 : http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/334517.stm

--------------------------

(14) http://www.harappa.com/script/parpola0.html

http://www.helsinki.fi/~aparpola/index.html

http://www.harappa.com/script/scriptres.html (livres et liens)

Rajaram, N.S. and David Frawley : "Vedic Aryans and the Origins of
Civilization : A Literary and Scientific Perspective" - 2e édition. Voice of
India, New Delhi 1997.

--------------------------

(15) Photos du script Harappa :

http://www.harappa.com/indus/31.html
http://www.harappa.com/indus/25.html
http://www.harappa.com/indus/28.html
http://www.harappa.com/indus/29.html
http://www.harappa.com/indus/30.html
http://www.harappa.com/indus/37.html
http://www.harappa.com/seal/1.html
http://www.harappa.com/seal/14.html
http://www.harappa.com/seal/15.html
http://www.harappa.com/indus3/206.html

--------------------------

(16) Dwaraka :

The Lost City of Dvaraka - By S.R. Rao (S.R. Rao served the
Archaeological Survey of India for over 32 years. He is the discoverer of a
large number of Harappan sites including the port city of Lothal in
Gujarat). http://www.vedamsbooks.com/no14243.htm

presse : http://www.indian-express.com/ie/daily/20000714/ina14051.html

--------------------------

(17) National Institute of Ocean Technology (NIOT, India) :
http://www.niot.ernet.in/

Marine Archaeology (NIOT) : http://www.niot.res.in/m3/arch/index.htm

--------------------------

(18) presse : BBC 19 January, 2002 :
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/south_asia/1768109.stm

presse : Indian Express January 17, 2002 :
http://www.indian-express.com/ie20020117/top6.html

presse : BBC 16 January, 2002 :
http://news.bbc.co.uk/hi/english/world/south_asia/newsid_1763000/1763950.stm

presse : BBC 22 May, 2001:
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/south_asia/1345150.stm

--------------------------

(19) Mehrgarh :

http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/m/m0002936_p0.html

Neolithic Mehrgarh : http://www.harappa.com/indus/indus4.html

http://www.harappa.com/indus3/e3.html

http://www.harappa.com/indus3/e5.html

http://www.travel.web.pk/destinations/archaeological_sites/mehrgarh.asp

Asthana : Pre-Harappan cultures of India and the Borderlands - Delhi,
Books and Books, 1985

--------------------------

(20) http://www.harappa.com/script/parpola8.html
http://www.harappa.com/indus/54.html
http://www.harappa.com/indus/56.html
http://www.harappa.com/figurines/32.html

--------------------------

(21) http://www.harappa.com/script/parpola0.html
http://www.harappa.com/indus/33.html

--------------------------

(22) Dr. David Frawley : http://www.vedanet.com/

Underworld: Flooded Kingdoms of the Ice Age - A Vedic and India Perspective
- by David Frawley

The Myth of the Aryan Invasion of India - By David Frawley
http://www.fortunecity.com/rivendell/ultima/419/the_myth_etc...

Proof of Vedic Culture's Global Existence - by Stephen Knapp (livre) :
http://www.stephen-knapp.com/proof_of_vedic_culture's_global_existence.htm

--------------------------

(23) The genesis of India according to Bernard Sergent - a review
By Koenraad Elst, Leuven (belgium), 31 August 1999. (document PDF)
(shorter version of a chapter of Koenraad Elst's new book: Update on the
Aryan Invasion Debate, Aditya Prakashan, Delhi.)
http://pws.the-ecorp.com/~chbrugmans/articles/uk_pdf/sergent.pdf

--------------------------

(24) Dr Koenraad Elst's : "Update on the Aryan Invasion Debate" - Aditya
Prakashan, New Delhi http://www.bharatvani.org/books/ait/

--------------------------

(25) nakshatras (astérismes) dans le script Harappa :
http://www.harappa.com/script/maha8.html

--------------------------

(26) Playfair’s argumentation, “Remarks on the astronomy of the Brahmins”,
Edinburg 1790, is reproduced in Dharampal: Indian Science and Technology in
the Eighteenth Century, Academy of Gandhian Studies, Hyderabad 1983 (Impex
India, Delhi 1971), p.69-124. )

--------------------------

(27) S. Sathe: In Search for the Year of the Bharata War, Navabharati,
Hyderabad 1982, p.32.
http://rcombes.ifrance.com/rcombes/bailly.htm
http://www.burillier-uranie.com/ehistoire.htm

--------------------------

(28) "Vedanga Jyotisha" signifie littéralement "Compilations / explications
des procédures astronomiques et astrologiques utilisées dans les Védas".
=> les bases astronomiques et astrologiques datent déjà du Rig-Véda,
soit de 3900 avt JC minimum...

--------------------------

(29) Le Vedanga Jyotisha parle d'un moment où l'équinoxe du printemps se
situait au milieu du Nakshtra Aslesha (soit 23°20' Cancer)

--------------------------

(30) article "Exegesis of Hindu Cosmological Time Cycles" de Dwight William
Johnson)

--------------------------

(31) Fishes and Stars: evidence for astral divinities :
http://www.harappa.com/script/parpola7.html
http://freepages.history.rootsweb.com/~catshaman/121Indus/02Indussym4.htm

--------------------------

© Marie-Christine Sclifet 25/9/2002
page mise à jour le samedi 05-Avr-2008 23:59

Contacter l'auteur

 

 


Astrologie Védique © Marie-Christine Sclifet 2002-2003