ContactForumfaq

Recherche/Presse

Cette rubrique vous informe de l'actualité dans le domaine des fentes labio-palatines, des recherches en cours, de la parution d'articles dans la presse, etc...
N'hésitez pas à nous envoyer toute information susceptible de prendre place dans cette rubrique.

"Le développement phonologique chez les enfants avec fente labio-palatine" haut

Description de la recherche :
Le développement phonologique des enfants avec une fente palatine est étudié à 12, 18, 24, 36, 48, 60 et 72 mois.  Les retards et déviances sont relevés.  Ce travail permettra de mieux orienter la prise en charge orthophonique.
 

L'équipe chirurgicale du Centre Labio-Palatin A. de Coninck s'est jointe à l'Opération Smile au Nicaragua haut

A l'invitation du Dr A. Bermudez, ancien étudiant en chirurgie plastique à l'UCL, l'équipe chirurgicale du Centre Labio-Palatin A. de Coninck s'est jointe à l'Opération Smile à Managua au Nicaragua, fin janvier 2002.

Fondée en 1981 par un chirurgien plasticien de Norfolk (USA), l'opération Smile consiste à opérer des enfants souffrant de fentes labio-palatines.  Et cela, grâce à l'appui de dons privés et d'une équipe de volontaires (chirurgiens, anesthésistes, infirmières et techniciens).  Vingt-huit opérations Smile sont organisées à ce jour, chaque année, partout dans le monde : en Sibérie, au Keniya, en Colombie, en Chine, au Nicaragua...

Lors de la mission à Managua en janvier dernier, 139 enfants ont été opérés en cinq jours par six chirurgiens, dont quatre américains et deux belges : le Pr Romain Vanwijck et Dr Bénédicte Bayet.  Le Pr Francis Veyckemans et le Dr Philippe Pendeville faisaient partie de l'équipe des anesthésistes.  Maggy Taymans, secrétaire du Centre Labio-Palatin, s'est jointe à l'équipe des "Medical Recorders".

Une semaine dense, menée tambour battant grâce à l'étonnante efficacité de l'opération Smile.  L'ambiance de travail fut excellente et la volonté d'aider les enfants nicaraguéens unanime.

Plusieurs moments d'émotion ont jalonné cette semaine, notamment lors des interventions réalisées chez des adolescents ou chez ce garçon de quatorze ans qui, grâce à ses économies, a pu s'offrir le voyage jusqu'à Managua pour se faire opérer dans l'espoir qu'une fois sa lèvre corrigée, son père, enfin, l'embrasserait !

Un bilan positif, malgré la déception de n'avoir pu opérer tous les enfants (ils étaient 500 !) venus à la consultation préparatoire de la mission.

Les médecins de Saint-Luc ont également pu réaliser l'importance de maintenir des relations étroites avec leurs anciens élèves, particulièrement ceux qui sont retournés exercer dans leur pays, là où les conditions de travail sont des plus précaires.

Toute l'équipe du Centre Labio-Palatin a la ferme intention de retourner l'an prochain à Managua, mais aussi d'accueillir aux Cliniques des boursiers nicaraguéens : "apprends leur à pêcher" Pr R. Vanwijck

Source de l'article : Revue "BIC" n°99 - mai-juin 2002, p.12

KULeuven : Recherche sur l'origine des fentes labio-palatines. haut

Le Prof Dr C. Carels de la KULeuven (service orthodontie) en collaboration avec le service de chirurgie faciale (Prof Dr J. Schoenaers) et le Centre d'Hérédité Humaine (Prof Dr K. Devriendt) souhaite la collaboration de l'association et des parents, pour participer à une étude portant sur les causes des fentes labio-palatines.  Cette étude a également pour but de déterminer le risque pour les parents d'enfants nés avec une fente labiale et/ou palatine de mettre un enfant au monde présentant la même déficience.  Sur base de cette recherche, on pourra également mieux évaluer le risque d'hérédité pour les enfants et (plus tard) les petits-enfants.

A ce titre, l'association ne peut qu'encourager ce type d'étude et demander votre participation.

Pour cette étude, la KULeuven est à la recherche de familles où plusieurs personnes d'une même famille (grands-parents, parents, enfants) sont nées avec une fente labiale et/ou palatine.  Pour pouvoir déterminer l'hérédité, il est important de pouvoir également procéder à un examen sur les parents.
Durant une visite unique, on fera une photo panoramique de la dentition et des prélèvements de sang en quantité minime seront effectués sur les enfants et les parents.  La participation à cette enquête est sur base volontaire et n'implique aucun engagement.  Les frais engendrés par les examens seront remboursés.
Les familles qui répondent aux critères susmentionnés et qui souhaitent participer ou avoir plus d'informations peuvent contacter le Prof. Dr C. Carels en téléphonant au 016 33 24 39.

Merci de votre participation.
Source de l'article : AFLAPA NEWS du 24 avril 2002.