Home                   Forum                  Historique            Technique            Photos        Liens          Contact

 

 

 

The 5th SAS Souvenir group

 

  

 

 

                            Bienvenue sur le site du groupe de reconstitution historique du « 5th SAS Souvenir ».

 

Le but de l’association est de porter, aux plus jeunes,  le message du souvenir des combattants de la liberté belges qui ont choisi de continuer la lutte en rejoignant la Grande Bretagne durant les heures les plus sombres de l’histoire du XXième siècle, la guerre de 1939 – 1945, dans l’espoir de revenir un jour reconquérir la liberté de la chère patrie.

 

Notre intention n’est pas ici de recréer un site historique détaillé, d’autres s’en chargent et le font très bien, vous pourrez d’ailleurs accéder à leurs sites via la page des liens.

 

 

La 1st Independent Belgian SAS Company et par la suite le 1st Independent Belgian SAS Regiment est le fruit de la volonté d’un personnage hors du commun qui a su mettre son énergie et son enthousiasme au service de tous : il s’agit d’Eddy Blondeel.

 

Mais avant de parler plus en avant de lui, revenons au contexte de l’époque.

 

L’utilisation de troupes aérotransportées fut un concept nouveau dans l’art de la guerre, développé d’abord par les Allemands et optimisé ensuite par les Alliés.

 

En avril et mai 1940 les Allemands utilisèrent des troupes aéroportés (parachutistes et via des planeurs) dans le cadre d’assauts à grandes échelles sur le Danemark, la Hollande et la Belgique afin de prendre des positions fortifiées.

 

En juin 1940, peu après sa nomination en tant que premier ministre, Winston Churchill écrit dans un des ses mémorandum incisif, qu’il faut absolument former d’urgence 5.000 soldats parachutistes.

 

Des réunions au sommet eurent lieu à la mi-juin entre le ministre de l’air (Air Minister) et le ministère de la guerre (War Office) et la décision fut prise de d’établir la « Central Landing School » (CLS – connue plus tard sous la dénomination de Parachute Training School – PTS) à l’aéroport Ringway de Manchester.

 

Le choix de la localisation répondait à l’exigence de se trouver hors de portée de raids de bombardements massifs que les Allemands faisaient subir sur les provinces de l’est du sol Britannique.

 

L’aéroport de Ringway a été inauguré en 1938 et équipé en 1940 de grands hangars et associé à l’Escadron 613 (City of Manchester). Le chef de corps était le Squadron Leader Louis Strange DSO, MC, DFC, il prit ses fonctions le 21 juin 1940, il fut secondé par le sous-lieutenant Jack Benhams (Chief Instructor) et le major John Rock dans la fonction de Senior Officer at the School.

 

Le reste du personnel de la RAF arriva dans les jours qui suivirent et le 5 juillet 1940 les premiers pilotes étaient prêts à piloter les bombardiers Whitley convertis en transports de troupes. Le temps ne jouant pas en faveur des alliés, peu d’intérêt fut apporté aux développement des techniques et à l’équipement.

 

La droping zone (DZ) étant trop petite, Lord Egerton, voisin du site, sacrifia son parc (Tatton Park), cet homme remarquable qui fut un des premiers aviateurs du siècle encouragea très fortement le projet et y apporta tout le support qu’il pouvait offrir. Il fut un grand acteur de la réussite du PTS.

 

Etrangement, ni Rock ni Benham n’avaient la moindre expérience en parachutisme, tout ce qui avait existé auparavant en Grande-Bretagne était du « Flying Circus » de ces troupes de cascadeurs qui tournaient sur la pays dans le but de donner des représentations spectaculaires. Certains de ces cascadeurs furent réquisitionnés par l’école afin de devenir instructeurs de parachutisme.

 

Le premier cours démarra le 9 juillet 1940 avec 100 volontaires des Troops « B » et « C » du Commando n°2, la veille des mannequins furent parachutés afin de tester le bon fonctionnement de l’équipement et les 8 premiers sauts d’hommes eurent lieu  le 13 juillet.

 

Par la suite l’école pris son rythme de formations et un tas de gens fréquentèrent le site, tant des troupes régulières que des agents destinés à être parachutés derrière les lignes ennemies.

 

Winston Churchill, l’initiateur des troupes spéciales alliées, visita le PTS de Ringway accompagné de l’ambassadeur des Etats-Unis, Monsieur Averill Harriman. Un exercice combiné planeurs – parachutiste eu lieu à cette occasion afin de démontrer l’efficacisté des ces nouvelles techniques. Il est à noter que Churchill rencontra les premiers volontaires de la France Libre lorsqu’il passa les troupes en revue.

 

 

Dans les années qui suivirent le PTS entraîna les Commandos Marine, le personnel navigant de la RAF, et des troupes étrangères telles que les Américains, Belges, Canadiens, Tchèques, Hollandais, Norvégiens, et Polonais. Le 13 mars 1941, 3.890 sauts avaient déjà été effectués et on dénombrait 4 accidents mortels et 25 fractures.

 

Afin d’augmenter le potentiel du PTS, des ballons de barrage anti-aérien modifiés et équipés de nacelles furent utilisés, l’avantage supplémentaire était le moindre coût de leur utilisation.

 

La RAF organisa une journée portes ouvertes le 27 septembre 1945, afin de montrer au public ses activités au PTS et un bilan fut tiré de ces 5 années d’existence :

 

1940                           2.100 sauts

1941                           20.100 sauts

1942                           61.600 sauts

1943                           102.300 sauts

1944                           114.300 sauts

1945                           122.000 sauts

Total      422.400 sauts

 

 

        

 

 

 

La première opération aéroportée alliée de combat eu lieu le 10 février 1941 lors d’une attaque sur le l’aqueduc Apulia sur la rivière Sele à proximité de Tragino dans le sud de l’Italie. L’opération « Colossus » impliqua 38 parachutistes du n°11 SASparmi les nombreux volontaires. Un entraînement rigoureux et spécifique précéda l’action, on construisit même une maquette géante de l’aqueduc à Tatton Park, les saut devaient avoir lieu à 400 pieds d’altitude. A l’issue de l’entraînement, la troupe gagna Malte et l’opération eu lieu comme prévu, hélas, les hommes furent capturés à proximité de la côte lors de leur exfiltration.

 

Voilà, pour la petite histoire et en guise d’introduction à l’utilisation de troupes parachutistes par les alliés.

 

 

pret immobilier

 


statistiques